Qui Sommes Nous ?

A Creoleways, nous soutenons les dynamiques culturelles et économiques.

Notre petite équipe, composée de journalistes, d’artistes, de chefs d’entreprise et de simples citoyens, est particulièrement attentive et réceptive aux énergies qui circulent au sein des sociétés créoles. Les pages de notre magazine sont un lieu d’information, d’échanges et de débat. Bien que nous soyons basés dans la Caraïbe, puisque nous sommes Guadeloupéens, Martiniquais et Guyanais nous restons, comme disait le poète, « poreux à tous les souffles du monde ».

Nous souhaitons promouvoir l’expression des énergies qui font la richesse et la diversité des aires créoles, notamment en matière culturelle et économique. Conscients des obscurantismes et des essentialismes qui taraudent nos sociétés, nous voulons assumer notre histoire dans toutes ses dimensions ; la connaître sous tous ses aspects ; l’interroger sans tabous, pour mieux préparer et appréhender le futur.

Afin de soutenir les artistes créoles, qu’ils soient célèbres ou moins connus, nous promotionnons gratuitement les livres, disques, concerts, films etc. en exergue sur notre site. Les œuvres dont nous assurons la publicité sont celles qui nous plaisent, celles que nous aimons, tout simplement ! Créateurs, professionnels, associatifs ou amateurs de l’art et du spectacle, sentez vous libres de nous communiquer vos réflexions, articles, poèmes, informations, etc. ainsi que tous dossiers, plaquettes, photos et visuels concernant vos oeuvres et déplacements, nous serons honorés de les diffuser.

En vue de favoriser l’émergence de sociétés civiles libres et dynamiques, notamment dans la Caraïbe et dans l’Océan Indien, nous sommes une fenêtre d’expression dédiée aux habitants de ces territoires, qu’ils soient connus ou citoyens « lambda ». Nous ne détestons pas l’ironie, l’humour, le décalage et la satire comme le montrent nombre de nos articles.

Nous restons évidemment ouverts à la critique et au dialogue dans le respect et la tolérance.

Merci de nous contacter en cliquant ICI !

Dominique DOMIQUIN
Rédacteur en Chef du webmag Creoleways

Comments

  1. Bonjour,

    en tant que réunionnais et fervent défenseur des cultures créoles, j’ai été content de découvrir votre site.

    En revanche, mon contentement s’est vite estompé en le parcourant lorsque je me suis rendu compte que votre site qui s’annonce comme étant représentatif des sociétés et cultures créoles, est en fait très fortement, voire presqu’exclusivement, centré sur la culture caribéenne.
    Cela va encore plus encore loin. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert un certain nombre « d’articles » où mon île natale, La Réunion, est mentionnée, mais uniquement comme étant « jalouse » des Antilles. C’est le cas par exemple de vos articles intitulés « Ministère des Outre-Mers: Pourquoi les Réunionnais sont-ils jaloux des Guadeloupéens ? » ou encore « La Réunion jalouse du succès des chefs des Antilles et de la Guyane ? ».

    D’une part, ces articles aux titres provocateurs relèvent davantage du buzz sensationnel que de l’information ou de l’analyse, surtout pour le premier qui est écrit dans un style et un ton plus que familiers, et c’est le moins qu’on puisse dire…

    D’autre part, présenter La Réunion comme étant « jalouse » est très facile et très réducteur. Si je m’attarde sur le 2ème article sur le succès des chefs antillais à Paris, il ne s’agit pas d’un sentiment de jalousie de la part des réunionnais. Mais plutôt d’un ras-le-bol et d’une dénonciation du monopole antillais en France métropolitaine quand on parle de culture « créole ». En effet, vous n’êtes pas sans le savoir, lorsqu’on aborde la culture créole en métropole, on l’assimile directement aux Antilles, comme si elle se résumait à cette région du monde, certainement parce que la communauté antillaise de métropole est plus active au niveau médiatique et même culturel. Et tant mieux ! Il n’y a aucune jalousie là-dessus. Là où les Réunionnais, et surement d’autres, sont mécontents, c’est que même au niveau de l’état (le Ministère) ou lors de manifestations comme la Foire de Paris ou des remises de trophées de la part de « l’Académie de l’Art du Monde Créole », cet amalgame soit de nouveau entretenu.
    Les Réunionnais, et surement d’autres, ressentent non pas de la jalousie mais plutôt un sentiment d’injustice et un manque de reconnaissance de la part des institutions nationales.

    Or, ce manque de reconnaissance est historique, et vous le savez. Ayant une histoire liée à la colonisation et l’esclavage tout comme nous, vous devriez être à même de comprendre ce besoin de reconnaissance et ce sentiment d’injustice lorsque notre culture locale est mal représentée en métropole. Au lieu de ça, vous vous contentez de nous décrire comme étant « jaloux », comme pour vous attribuer une petite victoire culturelle sur nous.
    Honnêtement, c’est très simpliste comme vision et je ne suis pas sûr que ça vous rapporte grand chose, car lorsqu’il s’agit de clichés ou de discriminations envers les ultra-marins en métropole, les antillais ne sont pas mieux lotis que les réunionnais…

    J’aurais donc espéré voir sur ce site de vrais articles mettant en valeur nos cultures sœurs, prônant la fraternité et l’égalité entre nos territoires et en métropole et dénonçant les injustices et discriminations à l’encontre des outre-mers dans leur ensemble.
    Au lieu de ça, j’ai plutôt l’impression d’articles rédigés par des antillais refermés sur eux-mêmes et se contentant d’une pseudo compétition avec les autres DOMs comme pour éviter de s’occuper de problèmes plus sérieux et communs à nos territoires.

    Voilà mon sentiment après avoir parcouru votre site. Et c’est bien décevant, car la culture créole est vaste et aurait bien besoin de plateformes de diffusion comme la votre pour émerger, s’affirmer et se défendre. Pour moi votre site ne joue pas vraiment ce rôle.
    J’espère que mon commentaire aura au moins le mérite de vous faire réfléchir sur votre conception de la culture créole et sur la façon dont vous la présenter sur votre site, et surtout pour quels objectifs…C’est le mieux que je puisse vous souhaiter.

    Merci de m’avoir lu. Bonne continuation.

    Un lecteur réunionnais.

  2. votre réaction et réflexion ne sont pas fausses d’autant que les insulaires sont d’un chauvinisme exacerbé et dont ils ne se rendent même pas compte parfois, alors que dans leur déclaration de bonnes intentions figurent aussi bien la Guyane que la Réunion.. aux antipodes, mais définissant le monde créole comme tel ! Personnellement j’attendais que les Réunionnais réagissent plutôt que d’avoir eu à faire la remarque .. Et c’est très bien!! Désormais donc, avec le concours d’autres Réunionnais, et de Guyanais ce monde créole sera « plus équitable » dans les propos et les réflexions qui nous unissent dans le statut comme dans ce corpus de la créolité que nous partageons historiquement.

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s