Solar Impulse – Bertrand Picard réussit sa traversée de l’Atlantique à l’énergie solaire

solar_impulse_bertrand_picard_atlantique_23_06_2016

Bertrand Piccard s’est posé ce jeudi matin aux commandes de Solar Impulse SI2 sur l’aéroport de Séville, dans le sud de l’Espagne. 70 heures après son départ de New York, l’avion électrique bourré de technologie doit accomplir une dernière étape pour boucler son tour du monde.

Grâce à ses ailes munies de 17 000 cellules photovoltaïques et ses quatre moteurs électriques totalisant moins de 70 chevaux (51,2 kW), l’avion solaire de la taille d’un Boeing 747 a atterri à 5h38 TU (temps universel) soit 7h38 en France hexagonale. Un nouveau succès historique pour le team Solar Impulse qui avait déjà réussi la traversée des océans Pacifique et Atlantique, et d’une partie de l’océan Indien.

Après 70 heures de vol, soit deux jours et 22 heures, Solar Impulse, appareil ultraléger non pressurisé (2.300kg pour 72m d’envergure), a réussi sans encombre la quinzième escale de son tour du monde qui doit s’achever à Abu-Dhabi. Le vol a duré 70 heures pour une distance de 6.272 km. Avec ce nouvel exploit, l’humanité s’est approchée un peu plus du soleil sans se brûler les ailes. Le mythe d’Icare aurait-il du plomb dans l’aile ?

A bord de cette merveille technologique qu’est le Solar Impulse SI2 (également nommé HB-SIB), Bertrand Piccard a pu contempler depuis le ciel le spectacle du solstice d’été coïncidant avec la Pleine Lune. Le pilote suisse est le premier à traverser l’Atlantique avec un avion solaire. Il rejoint dans la légende de l’aéronautique des pionniers tels que les frères Wright (premier vol piloté en 1903) ou Charles Lindbergh (traversée de l’Atlantique en 33 heures et 30 minutes entre New York et Le Bourget, en 1927).

Né le 1er mars 1958 à Lausanne (Suisse), Bertrand Piccard, est psychiatre et aéronaute. Il avait déjà réussi, avec le pilote britannique Brian Jones, le premier tour du monde en ballon (du 1er au 21 mars 1999) à bord du Breitling Orbiter 3. Bertrand Piccard est le fils de l’océanographe Jacques Piccard et le petit-fils du physicien Auguste Piccard.

Max-Yvon Braun (Creoleways)