«Indemniser les planteurs pour abolir l’esclavage?» de Frédérique Beauvois, un livre pour comprendre l’Histoire

frederique_beauvois_indemniser_les_planteurs_pour_abolir_l_esclavage_01

En 2012, Frédérique Beauvois obtient le Prix spécial du jury du Sénat pour sa thèse intitulée : Indemniser les planteurs, pour abolir l’esclavage ? Entre économie, éthique et politique : une étude des débats parlementaires britanniques et français (1788-1848) dans une perspective comparée. (IEP Paris, faculté de lettres de Lausanne sous la codirection d’Olivier Grenouilleau et Bouda Etemad). Outre cette reconnaissance de la qualité du travail accompli, le prix accordé par le Sénat incluait une premières édition chez Dalloz, maison bien connue des juristes professionnels ou étudiants. Ci-dessous, la présentation d’un  livre devenu incontournable.

Pour en savoir plus sur l’auteure et mieux comprendre sa démarche scientifique, une intéressante interview de Frédérique Beauvois est disponible sur le blog fxgpariscaraibe de François-Xavier Guillerm ICI.

_______________________________________________________________________________________________________________________

Présentation de l’éditeur

Indemniser les planteurs pour abolir l’esclavage ?
Entre économie, éthique et politique, une étude des débats parlementaires britanniques et français (1788-1848) dans une perspective comparée

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les demandes de réparations pour torts historiques se multiplient.

Accordées dans leur grande majorité par des Etats, ces réparations peuvent être de trois sortes :

« matérielle » (restitution d’œuvres d’art, de squelettes d’ancêtres…),

« symbolique » (excuses, enseignement scolaire, lieux et jour de commémoration…) et

« financière » (montant pécuniaire).

La « bonne volonté » des compensateurs s’explique par le fait que la « moralité », la respectabilité d’un Etat ou d’une entreprise bénéficient d’une attention croissante de l’opinion.

Ces demandes font écho à une pratique répandue au 19e siècle, et pourtant largement méconnue. Si l’octroi de réparations en faveur de ceux qui se présentent comme des victimes de la traite et de l’esclavage fait aujourd’hui débat, des indemnités sont bel et bien accordées suite aux abolitions dans le Nouveau Monde. Censées dédommager les victimes d’un préjudice subi, elles ne sont pas accordées aux esclaves, mais à leurs propriétaires, alors considérés comme la partie lésée.

Si l’octroi de dédommagements aux planteurs apparaît aujourd’hui comme incongru – voire choquant – il s’agit d’un phénomène présent dans une majorité de processus abolitionnistes dans les Amériques. Cette constatation soulève nécessairement un certain nombre d’interrogations.

Comment les contemporains justifient-ils l’octroi d’une indemnité aux planteurs ?

Quels sont les arguments en faveur ou en défaveur d’une mesure qui apparaît aujourd’hui si contestable ?

Pour quelles raisons certains gouvernements coloniaux d’Europe (France, Grande-Bretagne, Suède, Danemark, Pays-Bas, Espagne) ou nations souveraines d’Amérique (Haïti, Amérique latine, Etats-Unis, Brésil) imaginent-ils des formules d’indemnités et d’autres pas ?

Si ces questions se posent naturellement, elles n’ont que trop rarement retenu l’attention des spécialistes des abolitions de l’esclavage jusqu’à présent.

L’étude globale du phénomène de l’indemnisation des propriétaires d’esclaves dans son intégralité et dans son hétérogénéité par l’examen de ses objectifs, de ses enjeux, ainsi que de son coût pour les Etats concernés, constitue par conséquent l’ambition de cette recherche.

Table

Introduction
Chapitre 2. L’indemnité : Une question au cœur d’un débat démocratique
Chapitre 3. Entre légalisme et humanisme : Indemniser pour exproprier ?
Chapitre 4. La dimension économique et sociale de l’indemnité : Indemniser pour secourir ?
Chapitre 5. La dimension politique d’une indemnité : Indemniser pour s’assurer de la collaboration coloniale ?
Chapitre 6. Le coût de l’indemnité
Conclusion(s)

frederique_beauvois_indemniser_les_planteurs_pour_abolir_l_esclavage_02

Indemniser les planteurs pour abolir l’esclavage ?
Entre économie, éthique et politique, une étude des débats parlementaires britanniques et français (1788-1848) dans une perspective comparée

Auteur : Frédérique Beauvois
Editeur Dalloz
Date de parution 20/03/2013
Broché
Collection Bibliothèque Parlementaire et Constitutionnelle
EAN 978-2247126033
ISBN 2247126030