Gérard La Viny : «Nèg ni mauvais manier», un air polémique qui à la peau dure

gerard_laviny-ami_roro_neg_ni_mauvais_manier_tes_de_chez_nous_01

Auteur, compositeur et interprète à l’accent Basse-Terrien assumé, le Guadeloupéen Gérard La Viny (1933-2009) est l’un des monuments de la biguine antillaise. Son œuvre copieuse et diverse est un reflet des Antilles d’antan, quand bien même son ton, tantôt ironique, tantôt cinglant mais toujours joyeux et rempli d’amour pour son île et ses gens est qualifié de «doudouiste» par d’aucuns.

Au demeurant, pour qui veut entendre, le répertoire laissé par Gérard La Viny (de son vrai nom Gérard Labiny) est une vraie mine d’informations sur les sociétés créoles antillaises d’après-guerre. Sortie au début des années 1960, sa chanson « Nèg ni mauvais manier » (les nègres n’ont pas de manières) a fait grosse polémique aux Antilles : Volontiers provocateur, le créole Gérard Laviny, métis de blancs et de nègres, avait misé sur l’intelligence du public en additionnant -pour mieux s’en moquer- les clichés les plus éculés sur les noirs antillais : clichés dont certains, hélas ! ont la peau dure puisqu’ils sont encore largement colportés par nous-mêmes (blancs, noirs, mulâtres, indiens et autres) dès qu’on est loin des oreilles des zorey

Lors d’une tournée en Guadeloupe, Gérard La Viny dut annuler un concert à la Renaissance (salle de spectacle de la Place de la Victoire à Pointe-à-Pitre) face à la colère d’une foule hostile à ce grand déballage de « choses qu’on ne doit dire qu’entre soi ». Une incompréhension qui affecta profondément La Viny qui resta longtemps loin de son île après cet incident. En vérité, cette chanson populaire polémique à souhait n’en fut pas moins un très très gros succès ! Il en est resté un refrain que l’on fredonne encore (tout bas) aux Antilles à l’occasion. Le fameux « Nèg ni mauvais manier » de Gérard La Viny, c’était pourtant après Gabin et son « Salaud de pauvres ! » lancé à la face des braves gens dans le film La traversée de Paris. Là, par contre, bizarrement, tout le monde avait compris que l’artiste était dans son rôle en pointant les travers de son temps pour faire bouger la société qui le constitue vers des valeurs positives et partagées. Mais il est vrai qu’à l’époque, en France hexagonale, la question sociale ne recoupait pas celle de la couleur de peau.

Le texte de la chanson ci-dessous est transcrit dans la graphie de l’époque, telle qu’utilisée par Gérard La Viny et ses contemporains.
DD

 

Nèg ni mauvais manier

de Gérard LA VINY

Refrain 1 : Nèg ni mauvais manier, nèg ni mauvais manier
Nèg ni mauvais manier, en vérité nèg ni mauvais manier

Blanc ka mangé poulet, mulâtre ka mangé bifteck
Mais nèg ka mangé morue, en vérité nèg ni mauvais manier wooooy !

Refrain 2…

Blanc ka mangé en porc’laine, mulâtre ka mangé en faïence
Mais nèg ka mangé en calebasse, en vérité nèg ni mauvais manier, wooooy !

Refrain 3…

Blanc ka roulé en l’auto, mulâtre ka monté bicyclette
Mais nèg ka maché à pied, en vérité nèg ni mauvais manier, wooooy !

Refrain 4…

Blanc aimer femm nouèr, aaaah !
Mulâtre aimer mulâtresse
Mais nèg aimer femm blanc, en verité nèg ni mauvais manier, wooooy !

Refrain 5…

Blanc ka mandé marier, mulâtre ka mandé fiancé
Mais nèg ka mandé couché, en vérité nèg ni mauvais manier, wooooy !

Refrain 6…

Blanc ka caca en water, mulâtre ka caca en vase
Mais nèg ka caca en trou, en vérité nèg ni mauvais manier, wooooy !

Refrain 7…

Références du disque

Gérard La Viny et ses Antillais : « Nèg ni mauvais manier »
Début des années 60
Format : Vinyle 45T (EP 4 titres)
Label : Fontana
Pressage : 460 662 ME – France

Pour en savoir plus sur Gérard La Viny, c’est par ICI.