CAPES de créole 2016 : Un collectif interpelle la Ministre de l’Education Nationale

kreyol_11

Le « COLLECTIF POUR UN JURY EQUITABLE AU CAPES DE CREOLE » adresse cette lettre ouverte à la Ministre de l’Education Nationale, à la Rectrice de la Martinique et à au Recteur de la Guadeloupe.

Lettre ouverte à Mme la Ministre de l’éducation nationale
à propos du jury du CAPES de créole 2016

 

Madame la Ministre de l’Education Nationale,

Nous nous permettons de vous adresser respectueusement la présente missive afin de vous signaler un fait très grave concernant le jury du CAPES de créole de cette année 2016. En effet, parmi les membres qui ont été retenus figure quelqu’un qui non seulement s’est présenté sans succès à ce concours et cela à plusieurs reprises, mais qui, en outre, n’a jamais exercé la fonction d’enseignant à quelque niveau que ce soit.

La création du CAPES de créole, dernier-né des concours de recrutement s’agissant des langues régionales, a été le fruit d’un long investissement à la fois scientifique et militant qui aujourd’hui porte ses fruits puisque nous disposons désormais d’enseignants dûment formés. Il existe, en effet, une Licence et un Master de LCR (Langues et Cultures Régionales)-option « Créole » à l’Université des Antilles depuis bientôt quinze ans, diplômes reposant sur une formation solide en linguistique, littérature, traduction, anthropologie, histoire.

Comment pourrions-nous continuer à motiver nos étudiants quand ils constatent que dans le jury qui examinera leurs devoirs figure quelqu’un qui n’a aucune qualité ni compétence pour le faire, sinon cette personne aurait réussi au CAPES de créole auquel, nous insistons sur ce point, il s’est présenté à diverses reprises ? Comment, nous, enseignants de LCR de l’Université et de l’enseignement secondaire (une quinzaine de certifiés de créole), pourrions-nous accepter d’être écartés du jury de ce concours, ce qui est le cas depuis de trop nombreuses années ?

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de bien vouloir faire étudier le remplacement de ce futur membre du jury afin d’éviter que l’image de ce concours soit ternie et que des recours ne soient déposés par les candidats qui estimeront à juste titre qu’atteinte aura été portée au sérieux et de leur discipline et du CAPES de créole.

En espérant, madame la Ministre, que notre requête sera entendue, cela d’abord dans l’intérêt supérieur des candidats, nous vous prions de bien vouloir accepter nos salutations respectueuses.

COLLECTIF POUR UN JURY EQUITABLE AU CAPES DE CREOLE

Coordonnateur : Daniel BOUKMAN

 

SIGNATAIRES (par ordre alphabétique) :

ADELE Mina (professeur certifié d’histoire et géographie, Martinique).

BELAISE Max (contractuel en LCR à l’UA, Guadeloupe).

BELROSE Maurice (professeur émérite des universités en espagnol, Martinique).

BENJAMIN Moïse dit BENZO (écrivain en créole/conteur, Guadeloupe).

BERNABE Jean (professeur émérite de Langues et Cultures Régionales, Martinique).

BOYER-FAUSTIN Daniel (Martinique).

BOUKMAN Daniel (écrivain/animateur d’atelier d’écriture en créole martiniquais, Martinique).

BRIGITTE Alain (professeur certifié en technologie, Guyane).

CELESTINE Eddy (chef de chantier paysagiste, Martinique).

COLDOLD Joseph-Emmanuel (retraité des douanes, Martinique).

CONFIANT Raphaël (professeur des universités en Langues et cultures régionales, Martinique).

DAMOISEAU Robert (professeur des universités en LCR retraité, Martinique).

DAVID Lisa (journaliste, Martinique).

DELBLOND Thomas (retraité, Martinique).

DELESSE Cosette (professeur de lettres/histoire en lycée professionnel, Guadeloupe).

ETIENNE Jane (professeur certifiée de créole/lettres modernes, Guadeloupe).

FEDEE Simone (professeure agrégée en EPS à l’Université des Antilles, Martinique).

FEUILLARD Yvette Sylvia (professeur certifiée de créole/lettres modernes, Guadeloupe).

FONTAINE Wilfrid (formateur Lettres-Histoire/auteur-compositeur musique/metteur en scène, MQ)

GELANOR Joël Zéphirin (vendeur agréé SFR, Martinique).

GENDREY Carine (professeur certifiée de créole/anglais, Guadeloupe).

LAROUE Olivier (AESH, Martinique)

LECLAIRE Bernard (écrivain marigalantais).

LEFORT Eric (musicien, Martinique).

LE MOIGNE José (écrivain, Martinique-Bretagne).

LEOTIN Georges-Henri (professeur honoraire de philosophie/écrivain, Martinique).

L’ETANG Gerry (maître de conférences HDR en anthropologie, Martinique).

LIMBAL Joseph (enseignant du secondaire, Martinique).

MADRE Tony (agent territorial, Martinique).

MARIMOUTOU Léandre (enseignant retraité, Martinique).

MASSOLIN Josette (contractuelle en CDI de créole, Martinique).

MATHELIE-GUINLET Patrick (poète en langue créole et française).

MAVINGA Mickaëlle (professeur certifiée de créole/anglais, Martinique).

MODESTE Christian-Alain (journaliste-reporter retraité, Martinique).

NELZY-ODRY Nady (animatrice culturelle/dramaturge, Martinique).

NEREE Marcel (professeur agrégé d’espagnol à l’UA en retraite, Martinique).

PETITOT Jacqueline (professeur agrégée de lettre modernes en retraite, Martinique).

PREVILUS Richard (PLP biotechnologies Environnement-Santé, Guyane).

RESTOG Serge (enseignant de créole pour non-créolophones et créolophones/écrivain, Martinique).

RINALDO Maurice-Gatien (professeur de gestion-économie retraité, Guadeloupe).

RIPPON Max (écrivain,Guadeloupe).

SOREL Suzy (chef d’entreprise, Martinique).

TANASI Michel (biogéographe, Martinique).

THEGAT Christophe (PLP Lettres-Espagnol, Académie de Guyane).

THEOLADE Rachel (professeur de Lettres-Espagnol, Guyane).

ULTET Patrick (chef d’entreprise, Martinique).

VALY-PLAISANT Roger (makè kréyol, Guadeloupe).

VEILLEUR Wladimir Victor (cadre informatique, Martinique).