Eau en Guadeloupe : Un collectif de citoyens interpelle le préfet

Objet : Lettre ouverte au Préfet de Région Guadeloupe. Demande d’arrêt des poursuites contre les clients de l’eau.

Monsieur le Préfet,

N’ayant pas pu à ce jour vous rencontrer comme nous l’avions souhaité, pour vous exposer nos réflexions et propositions quant à ce douloureux problème qu’est celui de l’eau en Guadeloupe, nous usons de la lettre ouverte pour vous saisir d’une nouvelle intervention nécessaire au bénéfice de nos concitoyens.

Depuis l’arrêt du processus que vous aviez envisagé avec la  publication  annoncée  pour le 14/01/2016 de l’arrêté validant le projet de statuts du 18/9/2015, il faut reconnaitre que les élus n’arrivent pas non plus à se mettre d’accord pour définir et proposer une formule d’organisme unique de gestion de l’eau en Guadeloupe.

Cependant nous entendons ici et là, la souffrance des citoyens usagers de l’eau se plaindre d’absence d’eau dans leurs robinets.

Nous entendons également les poursuites inconsidérées engagées contre les clients de l’eau pour recouvrer des factures irréelles car non fondées, leur réclamant des sommes fabuleuses, conduisant à des saisies de salaires, des blocages de comptes, des interpellations par huissier de justice et des menaces de  fermeture des compteurs qui n’ont déjà pas d’eau.

Les citoyens entendent également les propos du Président de la Chambre Régionale des Comptes Antilles Guyane paru dans le France Antilles du 23/04/2016 confirmant la mauvaise gestion des élus de Guadeloupe notamment.

Cet état de faits graves que subissent les citoyens clients qui ne sont pas responsables de la situation découlant de la mauvaise gestion des élus et des entreprises concernés, menace la paix sociale et économique en Guadeloupe.

Ces différents actes  identifiés à du harcèlement de la part de leurs auteurs pourraient  déclencher des réactions incontrôlées, regrettables, mais qui seraient compréhensibles.

Ce sont ces éléments et d’autres encore que nous entendons exposer à tous ceux qui ont une responsabilité réglementaire ou conventionnelle, dans la gestion de l’eau en Guadeloupe, mais constatons une certaine volonté d’écarter de toutes discussions, ceux qui ont la volonté de dialoguer et participer aux décisions qui doivent conduire au règlement concerté de ce dossier de l’eau.

C’est pourquoi, Monsieur le Préfet, devant la réelle incompréhension des actuels responsables de cette situation, tous évoluant au sein d’organes inter-collectivités locales, nous vous demandons de faire cesser tous ces actes de poursuite contre les citoyens-clients de l’eau et d’envisager, avec une volonté sans faille, de mettre en place un Comité de Réflexion sur l’eau en Guadeloupe, incluant aussi des représentants des citoyens-clients.

Il nous parait important de regarder la réalité en face et de constater que les conditions de vie des citoyens se dégradent en continue. Les responsabilités et les missions dévolues à votre fonction vous imposent une obligation d’agir et nous souhaitons de réussir.

Collectif Citoyens Guadeloupe (CCG) se veut être un partenaire constructif dans l’intérêt général. Nous ne souhaitons pas être obligés de passer par des manifestations de rue pour faire entendre la voix des 400 000 utilisateurs de l’eau et de ceux qui payent la gestion de la cité à savoir les contribuables, consommateurs et citoyens.

Le temps presse parce que les citoyens sont exaspérés de cette situation récurrente  et c’est dans ce contexte que nous souhaitons une initiative tangible et générale de votre part.

Dans l’attente d’une réponse urgente de votre part, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, nos meilleurs sentiments

Lamentin le 27 Avril 2016

Pour Collectif Citoyens Guadeloupe

        Le Président
      Harry OLIVIER

harry.olivier@wanadoo.fr
Port. 0690 56 51 20 

http://www.ccg971.wordpress.com