Laurence Rossignol – Esclavage et mode islamique, le soutien de plusieurs associations féministes

Lettre ouverte à Laurence Rossignol

Merci Madame la Ministre pour votre colère à propos de la mode islamique !

Les associations signataires se réjouissent que vous ayez réagi avec force et indignation face à la banalisation du port du voile islamique, qui  veut se faire beau et élégant à travers des défilés de mode visant un immense et juteux marché mondial.

L’image qui vous est venue à l’esprit est celle de l’esclavage, car c’est bien ce que symbolise le voile, par l’invisibilité, paradoxalement voyante !,  du corps des femmes dans l’espace public. Une sorte de rappel humiliant de la claustration des femmes, une façon d’afficher la ségrégation entre les sexes.

Ni l’élégance, ni la couleur, ni la taille, ni la richesse des tissus, ni leur texture, ne sauraient changer le sens de ce symbole.

Les sociétés humaines sont construites sur des symboles : le drapeau, l’hymne, le patronyme, la grammaire, …Le système patriarcal se reproduit à travers certains d’entre eux. Nous devons savoir les reconnaitre. Ce combat-là n’est pas secondaire. Hélas, les opprimé.e.s, sont souvent les complices de cette perpétuation.

Vous avez eu raison, en tant que Ministre des droits des femmes, de vous indigner.

On vous reproche d’avoir utilisé le mot « nègre » en parlant de l’esclavage, vous vous en êtes expliquée. Quant à nous, nous n’avons pas douté un instant que vous rappeliez par ce mot le mépris dont les esclaves faisaient l’objet avant que les consciences ne se réveillent.

C’est un mauvais procès que l’on vous fait là, notamment par ceux qui vous interpellent en qualifiant de « faux débat », la question de la « mode islamique ».

Signataires

Ligue du Droit International des Femmes, Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes, CNIDFF Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles,CIBEL, Comité Laïcité République, EGALE Egalité Laïcité Europe, ’Femmes Contre les Intégrismes, Femmes pour le Dire Femmes pour Agir, Femmes sans voile d’Aubervilliers, Femmes Solidaires, Féminisme et géopolitique, Les Libres Mariannes, Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme, Regards de femmes, Réseau Féministe « Ruptures », Réussir l’Egalité Femmes-Hommes, Union des FAmilles Laïques, les VigilanteS.

 

 Une voix s’élève pour l’honneur des femmes

Une voix s’élève et nous nous sentons moins isolées. Cela fait déjà plusieurs années, nous nous sommes exprimées contre le port du voile en tant que symbole d’inégalités des sexes, que nous avons vu se multiplier.

Nous vivons dans ce qu’on appelle les « quartiers » où nous subissons des réflexions des islamistes de plus en plus nombreux, de plus en plus arrogants. Où les mineures se voilent à la sortie des cours quand elles ne disparaissent pas au Mali ou en Syrie.

Enfin une voix s’élève au-dessus du cloaque multiculturaliste dans lequel chacun perd son âme à force de concessions. Nous sommes pour tout ce qui libère la femme du poids des religions, revues et corrigées par un patriarcat qui veut brider la vie des femmes.

Nous remercions aussi cette voix parce que nous sommes solidaires de nos soeurs vivant dans les pays où elles n’ont pas d’autre choix que de subir des lois contraires à la dignité humaine. Les critiques à votre égard viennent de ceux qui nous stigmatisent et qui considèrent que les valeurs fondamentales de la République ne nous concernent pas pour nous enfermer dans un communautarisme anachronique.

Merci Madame la Ministre de nous considérer Françaises à part entière et non Françaises à part.

Le Collectif « Femmes sans voile d’Aubervilliers »

 

 Soutien à Madame la Ministre Laurence Rossignol

L’association ECVF – Elu.e.s Contre les Violences faites aux Femmes – apporte tout son soutien à Madame la Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, Laurence Rossignol, suite aux vives réactions et attaques à son encontre.

Lors d’une interview à RMC, le mercredi 30 mars 2016, Madame la Ministre a réagi et s’est positionnée contre la mode dite « pudique » de certaines grandes marques, faisant ainsi la promotion du port du voile. Sous couvert d’arguments économiques, cette mode participe en effet à la légitimation de l’enfermement du corps des femmes et son invisibilisation dans la société et réitère ainsi le système de ségrégation entre les femmes et les hommes.

ECVF salue la prise de position de Madame la Ministre à ce sujet et lui apporte tout son soutien dans ce combat politique qui rappelle combien les droits des femmes doivent être défendus au quotidien et dans toutes les sphères de la vie sociale.

Elu.e.s Contre les Violences faites aux Femmes