Carnaval Martinique Bleu-Blanc-Rouge : réponse de «pas Jeff Lafontaine» à «pas Raphaël Confiant»

Le jeudi 11 février 2016 un texte, non signé, intitulé « Le carnaval martiniquais en mode « Vive la France ! » » paru sur Montray Kréyol, site web de l’écrivain martiniquais Raphaël Confiant a circulé sur les réseaux sociaux. Le lendemain, 12 février, le site Evolution Martinique qu’on dit proche de Jeff Lafontaine répliquait par cet article (signé par la célèbre « Jane Doe » alias « Madame X » en bon français…).

Mise à jour du 08/03/2016 :  Afin de couper court aux rumeurs, « Jane Doe » nous demande de lever toute ambiguïté pouvant laisser entendre que Jeff Lafontaine serait l’auteur du texte ci-dessous. Nous répétons donc (après vérification) que l’auteur de ce texte n’est « pas Jeff Lafontaine ». De même, l’auteur de la tribune parue sur Montray Kréyol n’est « pas Raphaël Confiant ». C’est clair ? 

Vous avez dit CONfiant ?

Le carnaval 2016 a remporté à l’unanimité la palme d’un Grand cru, que ce soit auprès du public martiniquais ou de passage. Dans les médias locaux et nationaux, sur les réseaux sociaux, ce carnaval a su convaincre, plaire, et restera aux yeux de tous le carnaval de la mixité, de la cohésion, de la dérision, du partage de l’union au delà des générations, des classes sociales, des appartenances politiques…La qualité de ce carnaval 2016 a été plurielle dans les couleurs, l’ingéniosité, l’imagination.

Pourtant une voix s’élève pour salir, anéantir et détruire ce que les Martiniquais savent faire de mieux : se retrouver ! Une voix qui se sent autorisée à critiquer, à juger, à fustiger, à stigmatiser et qualifier et disqualifier. Une voix, la même qui traitait le peuple martiniquais d’étron vient s’en prendre à un groupe de jeunes femmes ayant décidé d’articuler leur participation à la fête autour du drapeau français et donc des couleurs bleu blanc rouge.
Ces femmes se font traiter de « Pétasses bourgeoises » parce que ce monsieur Universitaire de son État crache sur le drapeau derrière lequel il s’abrite chaque fin de mois. La liberté d’expression que chacun exprime à travers le carnaval serait-elle l’apanage de personnes autorisés? Comment peut-on vouloir ainsi bâillonner, opprimer, réduire au silence ceux qui ne pensent pas comme ce monsieur ? Qui délivre le permis de penser, de faire, d’agir dans cette nouvelle Martinique? Lorsqu’une femme est belle, doit-elle être qualifiée de « pétasse » ? L’auteur de cet article a t’il demandé à ces charmantes personnes de présenter leur déclaration d’imposition pour les identifier comme étant des bourgeoises?

Nous sommes tous citoyens français, libre à chacun d’afficher ou pas le drapeau français d’ailleurs actualité faisant, il devrait nous dire s’il a été déchu de la nationalité française? Ce monsieur gagnerait à entamer durant ce carême, une retraite pour élever son esprit, un jeûne de silence pour lui permettre de penser autrement qu’avec ses insuffisances, sa colère, son incapacité à accepter l’autre, son inaptitude à vivre ensemble.

Il se croit confiant, nous ne nous laisserons pas dicter notre pensée !

Le carnaval c’est la liberté de dire, de penser, de se déguiser. On accepte tout dans le carnaval, les « malprop’ », les parodies les plus ignobles, les mots doux les plus crus. il n’y a pas de dictature de pensée, nous vivons encore n’en déplaise à ce monsieur dans un pays démocratique. En réponse à la fatwa de ce monsieur, Femmes de Martinique si demain, vous êtes disposées à vous parer de bleu, blanc et rouge, soyez confiantes nous sommes prêtes à venir grossir votre nombre, pour qu’il sache, qu’il n’a de confiant que le nom, KI FANM MATNIK DOUBOUT le poing levé contre ce dictateur de la pensée, de cette misogynie à outrance, et cette propagande du phallocentrisme.

Jane DOE

À propos de janedoe

je suis la où est l’information ! je suis tes yeux ! je suis tes oreilles ! je suis ta bouche ! Man sé an fanm mada ! Man sé an fanm ki pa jin ka moli ! Man sé an fanm ki pou tué an rat’ ka brilé an kay ! Ma jeunesse se compte au nombre de mes années. Ma lucidité se lit dans le choix des mots et dans ma réflexion.

Comments

  1. bien parlé !!!!