Carnaval Martinique Bleu-Blanc-Rouge : l’avertissement sans frais de «pas Raphaël Confiant»

Ceci est l’avertissement d’un nationaliste martiniquais aux carnavaliers qui souhaiteraient encore défiler en bleu-blanc-rouge l’an prochain. A part le fait qu’il provient du site Montray Kréyol, rien ne permet d’affirmer que ce texte émane de l’écrivain Raphaël CONFIANT. Une tribune libre qui n’engage que son non-auteur.

Le carnaval martiniquais en mode « Vive la France ! »

On aura tout vu au de ce carnaval 2016 qui a tranché par rapport aux carnavals mièvres de ces dernières années : Fred CELIMENE, l’ex-directeur du CEREGMIA, transformé en bwabwa, en Vaval ; Alfred MARIE-JEANNE grimé en Dark Vador, en karatéka ou en judoka terrassant ses ennemis et en particulier Serge LETCHIMY ; Catherine CONCONNE représentée par une grosse poupée blanchâtre vêtue d’une robe rouge ; Claude LISE, fouet à la main, promettant de prendre « sa revanche » parce qu’il avait reçu un cagibi en guise de bureau suite à sa perte de la présidence de l’ex-Conseil général etc…etc…

Bref, le politique, le politico-judiciaire et le mafieux ont été mis à toutes les sauces cette année, renouant ainsi avec une vieille tradition du carnaval martiniquais datant du Saint-Pierre d’avant l’éruption de la montagne Pelée. On a même pu lire ce texte hilarant sur une pancarte :

« Ki Gran Sanblé Ki Ensemble Pour une Martinique Nouvelle, sé nou tout yo ka koké !« .

Par contre ce qui est complètement nouveau, ce qui n’a jamais existé chez nous, ce sont des vidés bleu-blanc-rouge qui font assaut de francité au cœur d’une manifestation censée exprimer notre créolité et plus précisément notre martinicanité. Nous vivons, en effet, une vie bien française, bien assimilée durant 362 jours dans l’année et les 3 jours de carnaval représentent une manière de respiration. Une façon d’être enfin nous-mêmes. De ne plus être constamment sous le regard de l’Autre.

3 jours. Juste trois petits jours !

Et voilà que des pétasses bourgeoises y sont venues faire leur « vidé » en mode « France », vêtues de bleu-blanc-rouge, avec poussettes et bébés ! Cela est un véritable scandale, une provocation même, et le fait que personne n’ai réagit témoigne sans doute de l’état de lobotomisation avancé dans lequel a sombré le peuple martiniquais.

Mé fok yo sav ki yo pé ké viré koumansé vakabonnajri-tala an dézienm kou !…

Texte publié le jeudi 11 février 2016 sur le site Montray Kréyol de l’écrivain martiniquais Raphaël Confiant. Lire la réponse apocryphe de « pas Jeff Lafontaine » ICI.