IPSOS : 72% des Martiniquais pensent qu’il y a trop de grèves en Martinique

Un récent sondage IPSOS Antilles – Contact-Entreprises montre que 3/4 des Martiniquais considèrent qu’il y a trop de grèves dans l’île. Près d’un Martiniquais sur deux (46%) se dit tout à fait d’accord avec cette affirmation. Il ressort de cette étude que les Martiniquais tiennent autant au droit de grève qu’à celui de travailler et de circuler librement.

Selon l’enquête, les 3/4 des Martiniquais interrogés (notamment les femmes et les CSP+) estiment que les mouvements sociaux pénalisent le développement économique de l’île. La grande majorité des sondés estime nécessaire l’instauration d’un service minimum en cas de grève dans des secteurs sensibles (essence, enseignement, banque, port…).

Autre enseignement intéressant : IPSOS révèle que près de 8 Martiniquais sur 10 souhaitent que soit garanti l’accès à l’entreprise pour les non-grévistes. Même si pour 93% d’entre eux, le droit de grève des salariés reste un acquis fondamental, 3/4 des Martiniquais se disent favorables à l’intervention des pouvoirs publics et des élus en cas d’entraves à la liberté de circulation ou de blocage de l’accès aux entreprises en cas de conflit.

Si, en 2015, plus d’une vingtaine de conflits ont impacté le quotidien des Martiniquais, on note que 69% des sondés ont une vision plutôt positive de l’entreprise. Un point de vue largement constaté chez les jeunes de 15 à 24 ans et les catégories sociales déclarant un niveau de vie aisé.

RMB (Creoleways)

Lire l’enquête « Conflits sociaux, ce qu’en pensent les Martiniquais » menée en décembre 2015 par Contact-Entreprises et IPSOS Antilles en cliquant ICI.