Gaël Monfils pas satisfait d’aller jouer en Guadeloupe ?

La Coupe Davis en Guadeloupe fait encore polémique. Cette fois c’est Gaël Monfils qui semble contester les choix de Yannick Noah et de la FFT. A l’origine du bad buzz, une interview intitulée «Monfils : pas satisfait d’aller jouer en Guadeloupe», du site Tennis Magazine. Un titre accrocheur qui a enflammé Facebook et Twitter avec une pub pas forcément bonne pour la Guadeloupe.

Dans l’interview réalisée dès le 1er tour de l’Open d’Australie mais publiée hier, 27/01/2016, suite à sa défaite en quart de finale (6/3, 3/6, 6/3, 6/4) face au cogneur Milos Raonic, Gaël Monfils souffle le chaud et le froid : Il estime, contrairement à ce qu’affirme Yannick Noah, que le choix de la Guadeloupe, île dont il est originaire, se justifie sentimentalement mais pas stratégiquement.

Au journaliste qui lui demande ce qui lui déplait dans le fait d’aller disputer le 1er tour de Coupe Davis en Guadeloupe, Gaël Monfils, le régional de l’étape répond : « Avec beaucoup d’honnêteté et de recul, on n’est pas forcément tous satisfaits d’aller jouer en Guadeloupe. 80% d’entre-nous préféraient jouer en Europe. Le seul à avoir dit un oui ferme c’était Jo (Tsonga). Gilles (Simon) a dit non. Richard (Gasquet) était d’accord pour jouer en Europe ou en Guadeloupe mais avec une préférence pour l’Europe. Moi, j’ai dit un peu comme Richard mais en expliquant que je ne pouvais pas dire non à la Guadeloupe car c’est chez moi. »

Dans cette interview assez confuse, Gaël Monfils, dont un complexe sportif à Petit-Bourg porte le nom, se dit encore « super heureux d’aller jouer en Guadeloupe» où il a ses racines: «Ça va être génial pour la Guadeloupe, ils vont voir le tennis professionnel, ça peut aider certains jeunes à avoir envie de jouer au tennis. Ça peut apporter beaucoup. Si je suis sélectionné, ce sera un honneur de jouer là-bas. (..) on a tous envie de jouer pour la France et on sera tous à 200% en Guadeloupe. S’il [Noah] m’appelle, je serai à 800%.»

Entre autres contradictions probablement dues à la pression d’après-match à Melbourne, Gaël Monfils affirme que «Ce n’est pas cohérent de voyager comme ça et de jouer sur terre battue extérieure…» puis se ravise « Il [Noah] a raison de jouer les Canadiens sur terre battue extérieure, c’est notre meilleure chance. »,

Des propos qui ont fait réagir Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports, qui lors de ses vœux à déclaré à la presse « Il faut respecter l’équipe de France, respecter l’entraîneur et la fédération. Est-ce que les joueurs de foot, qui sont tellement critiqués, remettent en cause le choix de Didier Deschamps quand il décide d’un lieu pour un match amical ? (…) Quand on est joueur, on respecte cette décision et on n’a aucun commentaire à faire. Les tennismen doivent se rendre compte qu’ils ne sont pas sur une autre planète. Un choix d’entraîneur est un choix qu’on respecte et on se tait. »

Plus calmement, Yannick Noah, nouveau capitaine de l’équipe de France de coupe Davis, a préféré couper court à la polémique : « On a décidé que c’était une très bonne idée d’aller jouer en Guadeloupe sur terre battue pour des raisons techniques. On y va pour gagner. Après les états d’âmes des uns et des autres, sur le court, en dehors du court… (…) On ne va pas communiquer par presse interposée. Il est en Australie, je suis à Grigny. Moi je me caille, lui il a peut-être eu un coup de chaud… Je connais très bien Gaël, on va se parler. Mais on va gérer ça en interne. »

Suite à ce raffut, Tennis Magazine a changé le titre de l’article en « Monfils : « 80% d’entre nous préféraient jouer en Europe«  ». Chose étrange toutefois, nul n’a apparemment relevé cette petite phrase de Gaël Monfils : « Milos (Raonic), il m’a dit qu’il n’aurait jamais joué ce 1er tour en Europe parce qu’il participe à une exhibition de basket au Canada. Mais là, c’est à côté, et il va venir. A chaque fois, on ne prend jamais la bonne décision. » a regretté le champion français. Une manière peut-être de dire que pour être sûr de battre un tel adversaire, mieux vaut jouer un Raonic bien fatigué ou, mieux, un Raonic qui déclare forfait ?

Björn Kotessit (Creoleways)