Martinique : Quelques vérités… pour ne pas se raconter d’histoires

par Jeannie DARSIERES

JAMAIS Alfred Marie-Jeanne n’aurait gagné les élections de la CTM, s’il y était allé avec ses forces propres, c-à-d. Le MIM, le Palima, le RDM et le PCM (aux très maigres ressources), il le reconnaît d’ailleurs volontiers : au 1er tour, le 6 décembre, il a eu 36.523 voix…

JAMAIS Yann Monplaisir n’aurait pu figurer à la CTM, sinon sur des strapontins, que les forces propres de la Droite lui permettraient d’avoir avec ses 17.272 voix au 1er tour.

Et les 47.002 voix, acquises au 1er tour à Serge Letchimy, lui assuraient de chevaucher en tête jusqu’au bout…

C’est sûr, c’est politique, c’est mathématique.

Il a fallu, sans éthique, sans la moindre hésitation démocratique, sans tenir compte des idées prônées par le MIM, prônées par la Droite, depuis des décennies, sans le moindre scrupule philosophique, social (Ô Luttes des classes, comme tu es piétinée !), sans le moindre respect des victimes historiques du combat politique Gauche-Droite, sans le moindre souvenir des luttes anticolonialistes menées jadis avec des morts sacrifiées, fusillées, assassinées…Il a fallu donc gagner cette élection en s’associant, avant le scrutin, pour obtenir la tête de Serge Letchimy et régler son compte au PPM et ses alliés, depuis longtemps connus…

Oubliés Lamon, Duféal, les frères Jacques, martelés et jetés aux gémonies par une Droite, sauvagement contre la défense des travailleurs en lutte, et systématiquement opposée aux Syndicats et syndicalistes…
Oublié André Aliker, ligoté, muselé, martyrisé, jeté à la mer comme un chien puant…à cause des puissances d’argent du Pays
Oubliés Marajo, Betsi et Rosile, tués dans leur jeunesse, à cause des forces dites de l’ordre, et de la Droite apeurée du conseil général, qui hurlait au Préfet complice de maîtriser la rue…
Oubliés Ilmany, Marie-Louise et Chalvet, souillés du sang des ouvriers agricoles, à qui les amis de Baudoin Lafosse-Marin refusaient toutes revendications salariales
Oublié tout cela, il fallait absolument se venger de Serge Letchimy, du PPM et de ses alliés progressistes, parce qu’en 2001 il avait conquis la Ville Capitale, qu’en 2010, il avait conquis la Région, qu’en 2011, 2 Sénateurs de Progrès avaient triomphé de toute magouille, qu’en 2012 la Présidence du Conseil Général avait basculé !…Toutes ces victoires ont été acquises dans un débat démocratique, à visage découvert,Mais Trop, c’est trop ! Letchimy devait payer, quel que soit le moyen !

OUI, Claude Lise, Alfred Marie-Jeanne, Francis Carole, Michel Branchi avaient soif de revanche, OUI Monplaisir, Laventure et autres Mousseau avaient soif de pouvoir, et tous étaient prêts à n’importe quoi pour satisfaire leur besoin de gouverner…Ainsi est l’humaine condition !…

Et ce « n’importe quoi », sans un brin de conscience et de morale, ce fut ce Pacte diabolique, mais efficace, signé AVANT le 13 décembre et CERTAINEMENT concocté bien avant !

Et qu’on ne nous raconte pas que cette alliance est une alliance de gestion, c’est nous prendre pour des idiots !…Cette alliance est POLITIQUE, à long terme, basée sur un moratoire définitif des uns et des autres, qui solennellement renoncent à leurs convictions (s’ils en ont !) de luttes de classes, de souverainistes, de défenseurs « de la France éternelle, mère-Patrie », de départementalistes à tous crins !…Et vive l’unité TCSL, tout contre Serge Letchimy et ses projets pour le mieux être de la Nation Martiniquaise !

Ceci dit, nous sommes de profonds démocrates, et il faut reconnaître que le Peuple Martiniquais, majoritairement (83.541 voix contre 70.776 voix) a suivi et approuvé cette alliance, se persuadant que cette soudaine unité a été faite pour travailler !

Nous nous plions à cette réalité, mais avec vigilance, lucidité, esprit critique, nous en mesurerons les effets, prêts à dénoncer toute agression à notre Peuple, prêts à étudier toutes solutions qui serviraient ses intérêts, prêts à nous organiser pour gagner de futurs combats…

Comments

  1. J’ai surtout l’impression que les électeurs souhaitaient en majorité débarquer la majorité précédente. Je doute que cette étrange alliance ait suscité un réel vote d’adhésion. En l’absence de structures démocratiques qui exigent de la redevabilité en continu à nos élus, la seule prérogative du peuple est celle de guillotiner le chef tous les 5 ans !