Chanté Nwèl : Michaud veillait – Chant traditionnel de Noël aux Antilles

Michaud veillait
Michaud veillait (bis)
La nuit dans sa chaumière,
Près du hameau (bis)
En gardant son troupeau,
Le ciel brillait (bis)
D'une vive lumière,
Il se mit à chanter : Je vois, je vois l'étoile du berger. (bis)
Au bruit qu'il fit (bis)
Les pasteurs de Judée,
Tout en sursaut (bis)
Furent retrouver Michaud
Auquel il dit (bis)
La Vierge est accouchée
Sur l'heure de minuit, Voilà, voilà ce que l'ange a prédit. (bis)
Un pauvre toit (bis)
Servait de couverture
A la maison (bis)
De ce Roi de Sion ;
Le vent sifflait (bis)
D'une horrible froidure,
Au milieu de l'hiver, Il vient, il vient pour nous tirer des fers. (bis)
Sa mère était (bis)
Assise près de la crèche .
L'âne mangeait (bis)
Et le Boeuf échauffait ;
Joseph priait (bis)
Sans chandelle ni mèche.
Dans ce triste appareil Jésus, Jésus brillait comme un soleil. (bis)
Fasse Seigneur (bis),
Que votre sainte enfance
Nous place aux cieux (bis)
Parmi les bienheureux !
Ah ! Quel bonheur ! (bis)
Si dans notre souffrance
Nous pouvons mériter un bien, un bien que l'on ne peut ôter. (bis)