Guadeloupe – Régionales 2015 : Jacques Dancale rend hommage au travail de Qualistat

Le 6 novembre 2015, à l’orée de l’élection régionale, l’équipe de campagne du candidat sortant, Victorin Lurel, envoyait à toute la presse locale un communiqué virulent du Premier secrétaire du PS contestant l’impartialité et l’acuité d’un sondage QualiStat/Nouvelles Semaines.

Il faut dire que, contre toute attente, l’enquête annonçait le challenger Ary Chalus en tête au premier tour avec 43% des intentions de vote, suivi par Victorin Lurel avec 41%. Des chiffres qui se sont avérés justes au millipoil de micron près… Certains ténors de la presse locale avaient alors appuyé le PS en mettant en doute le sérieux de l’étude, tant dans la forme que sur le fond. Une attitude qui a pu passer aux yeux de l’opinion publique pour un signe de fébrilité du camp Lurel.

Dans la dernière livraison du magazine Nouvelles Semaine, l’éditorialiste Jacques Dancale remet, posément, quelques pendules à l’heure et rend à César ce qui lui appartient. A Creoleways, cela va sans dire, on est Charlie pour de vrai, donc on publie aussi ! En ajoutant, « Esprit Charlie » oblige, qu’en 2009, à l’issue de certaine grève géante, une enquête QualiStat annonçait une  Guadeloupe LKPiste à 93% ! Chiffre impressionnant et inédit qui, déjà à l’époque, avait fait polémique. But that’s another story…
DD

La victoire de la sonde

par Jacques DANCALE

Ce n’est pas le titre d’un nouvel album de BD Blake & Mortimer, mais ce pourrait être le début d’une saga consacrée aux sondages sur les intentions de vote en Guadeloupe. La société Qualistat a encore une fois fait la démonstration de son niveau de performance dans les enquêtes d’opinion, et aussi de la pertinence de ses analyses.

Les prévisions de l’institut Qualistat se sont révélées précises et conformes aux comportements finaux des électeurs.

L’exercice est apparu périlleux aux yeux de beaucoup d’observateurs, surpris par une configuration inhabituelle. Il n’en fallait pas plus pour déclencher la vindicte et le dénigrement, allant jusqu’à suspecter le professionnalisme d’un institut qui démontre toute l’année son savoir-faire, dans et hors de Guadeloupe.

Les vieux démons, synonymes d’infériorité de nos entreprises face à une concurrence exogène, ont ressurgi encore une fois. Une résurgence finalement salutaire, puisque les critiques surréalistes faites à Qualistat ont eu le mérite de rappeler que dans les Outremers le combat contre les préjugés dans les consciences (et dans les réflexes d’achat est encore à gagner).

Pour le premier tour, la « victoire » de Qualistat est indiscutable, en ce qu’elle consacre l’excellence d’une démarche professionnelle dans nos territoires, malgré un contexte contraint. La « sonde », en déliant les langues (bonnes et mauvaises), a contribué à libérer nos consciences.

Comments

  1. Merci, Jacques « pour toutes ces précision » !