CTM 2015 – Alliance Yan Monplaisir et Alfred Marie-Jeanne : Karine Mousseau s’exprime

Fusion, pas confusion

par Karine MOUSSEAU

Le fourre-tout PPM qui n’a fait que des alliances contre nature avec la famille PETIT, les Éric HAYOT, MAIGNAN, RAPHA et tous ceux qui voulaient de sa soupe, joue aujourd’hui les vierges effarouchées et s’érige en donneur de leçons.

Cette Gauche qui avance masquée et dans la confusion espérait que la Droite se contente d’être spectateur de la dérive institutionnelle autoritaire annoncée ; c’était le risque avec la présence de trois listes à ce scrutin.

La fusion des listes menées par Yan MONPLAISIR et Alfred MARIE-JEANNE, dans la plus grande clarté, fait renaitre l’espoir d’une plus grande rigueur dans la gestion des affaires du pays.

Cet accord n’est pas qu’une remise de la droite au cœur du dispositif de décisions pour le pays, c’est surtout une démarche responsable sur la base de valeurs et d’objectifs clairs : la défense de la diversité démocratique, le respect des hommes et des fonds publics, la moralisation des pratiques politiques.

Quand la majorité PPM au pouvoir veut autoritairement imposer aux Martiniquais sa troisième voie à coup d’habilitations, le Gran Sanblé pou Ba Péyi-a An Chans est sans ambiguïté sur la nécessaire stabilité institutionnelle pour le développement économique et social du pays. A. MARIE-JEANNE a depuis longtemps affirmé qu’il marchait « au rythme du Peuple » et que celui-ci avait démocratiquement tranché sur la question de l’indépendance en refusant l’article 74.

Notre accord est donc transparent, dans le respect de l’identité et de l’intégrité de chacun. Nous allons ensemble à la CTM afin de rétablir la démocratie, de désendetter le pays, de mener une politique sociale et économique au profit de tous et non pour les seuls parents, amis et alliés. Nous allons mettre fin aux combines qui minent notre pays pour œuvrer ensemble au redressement et au rayonnement de la Martinique dans une dynamique solidaire et démocratique.

Cet accord, historique, est celui du plus large contre le plus étroit ; celui de martiniquais qui se retrouvent afin d’œuvrer ensemble pour vraiment faire avancer la Martinique.

Sé pou sa nou ka fè an Gran Sanblé pou Ba Péyi-a An Chans

Karine Mousseau