Rachid et M-Reek : «Sa ki pa bon ba’w», quand rap créole et rock hardcore font exploser le hip-hop

Sa ki pa bon ba’w est le titre d’un phénomène musical, subtil mélange de rap créole et de guitare rock qui vous laisse ababa. Le dernier opus du Mc martiniquais Rachid mérite le détour.

Au son des riffs d’acier du guitariste M-Reek, sur un beat classique mais imparable de Boogie Flaha, les mots créoles, français et anglais sont happés par le flow fauve du rugissant Rachid.

Le rap et la guitare rock ne font pas toujours bon ménage mais quand le dosage est réussi, ça donne des groupes de légende engagés comme Rage Against The Machine ou des morceaux, plus légers mais inoubliables, comme Rock this way (Run DMC et Aerosmith), Wild Thing et Funky cold medina (Tone-Loc), ou Fè yo mal du DJ martiniquais Paille. En relevant le défi, Rachid et M-reek semblent vouloir s’inscrire dans cette veine avec leur cyclone sonique Sa ki pa bon ba’w. Mis au service de l’image et du son, le talent du duo fait mouche et compense largement le peu de moyens financiers disponibles pour la réalisation du clip. Bravo donc à Nakama Prod pour ce véritable morceau de bravoure. Musicalement, on en redemande !

Dynamite verbale sur fond de stratosphère, le ton incisif de Sa ki pa bon ba’w mérite l’attention des mélomanes des Antilles et d’ailleurs. Souhaitons à Rachid « da wordz catcha » et à son complice M-Reek (le « tourangeau exilé aux Antilles ») de poursuivre le travail avec ce même élan de créativité et d’énergie, et, surtout, d’approfondir la réflexion qui seule permet de ne pas tomber dans les raccourcis faciles…

Bagay-la ni on gou koumansman, on attend la suite avec impatience !

King Kung-Fu FOUGONGON (Creoleways)