COP 21 : Kendel Hippolyte lance un appel urgent aux artistes de la Caraïbe

PANOS CARAIBES COMMUNIQUE DE PRESSE

Sainte-Lucie, le 11 octobre 2015 – « Les arts sont un moyen d’action et nous devons agir face aux menaces et aux réalités du changement climatique ».

Ces mots sont ceux de Kendel Hippolyte, poète Saint-Lucien primé de nombreuses fois, lors du lancement de la campagne des Caribéenne sur la justice climatique à l’Orchid Garden, jeudi dernier.

Cette campagne, #1point5pourSurvivre, vise à sensibiliser, à donner de l’élan et à offrir un soutien populaire, un vaste mouvement en faveur des positions de négociation des Caraïbes dans le cadre des préparatifs de la 21e Conférence des Parties (COP21) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se tiendra à Paris en Décembre 2015.

« Le message est 1,5°C pour demeurer en vie », a déclaré le ministre de Sainte-Lucie du développement durable, le Dr James Fletcher, parce que les Caraïbes ont besoin d’un accord international juridiquement contraignant pour contenir la hausse des températures sous la barre des 1,5°C, relativement aux niveaux pré-industriels, d’ici l’an 2100.

Les Caraïbes veulent aussi que cet accord garantisse un financement « climatique » adéquat, prévisible et accessible pour soutenir l’adaptation, l’atténuation et d’autres besoins liés aux changements climatiques dans les pays pauvres et vulnérables, y compris les Petits États Insulaires. Des températures élevées, l’élévation du niveau de la mer, l’évolution des précipitations, les sécheresses plus intenses, les tempêtes, l’acidification des océans: toutes ces situations posent des risques graves pour les terres côtières, pour l’approvisionnement en eau, l’agriculture, la biodiversité, la pêche et d’autres secteurs et actifs.

Mais Hippolyte va plus loin: les changements climatiques menacent l’existence même de certaines îles des Caraïbes. « Ce sont des questions très graves, nous avons besoin de dire au monde ce que nous ressentons et ce que nous voulons ».

Le poète Saint Lucien, qui a une longue histoire d’engagement pour la justice sociale et environnementale, a appelé jeudi les « musiciens, peintres, danseurs, écrivains, tous les artistes à participer à cette campagne en utilisant leurs arts, leurs spectacles, leurs sites Web, leurs comptes Facebook et leurs concerts », dans les prochaines semaines, en se joignant à l’appel de Panos Caraïbes et ses partenaires pour la justice climatique pour les Caraïbes.

En particulier, il a appelé à la participation à un week-end d’action du 31 Octobre au 1er novembre, exactement un mois avant le début de la Conférence de Paris.

http://www.1point5.info
climate.justice@panoscaribbean.org
# @ 1point5OK 1point5tostayalive
#climatejustice