Guadeloupe – Elections régionales 2015 : Hilaire Brudey et le PS s’interrogent sur le sondage Qualistat

Featured imageDans la course aux régionales de décembre 2015, comme on pouvait s’y attendre, le dernier sondage Qualistat/Nouvelles Semaine plaçant le challenger Ary Chalus légèrement en tête au 1er tour n’a pas manqué de faire réagir la direction de campagne du candidat Victorin Lurel.

Un courrier envoyé à la presse s’interroge sur le fait que « sur les 705 personnes sondées, près de 50% résident dans les seules communautés d’agglomération de Cap Excellence et du Sud Basse-Terre. » et que « L’enquête ne précise, ni le nombre de sondés résidant sur les seules communes de Baie-Mahault et de Basse-Terre, ni comment s’est effectué le choix de ces sondés, eu égard à la représentativité des différentes catégories socioprofessionnelles (CSP) ».

L’équipe du candidat Lurel s’étonne en outre que « sur la question des intentions de vote au 1er tour des élections régionales du 6 décembre prochain, seules 237 personnes parmi les sondés ont exprimé leur choix ; Or, il y a plus de 300 000 électeurs potentiels en Guadeloupe. La marge d’incertitude générée par ce si petit échantillon (237 comparativement à 300 000), est donc trop grande pour que le résultat donné par Qualistat soit fiable. Qualistat lui-même admet une marge d’incertitude de près de 14% par candidat ! »

Enfin, dans le camp de l’actuel Président de région, on s’étonne que « Malgré cela, cet institut de sondage a néanmoins fait le choix de rendre public ce sondage, et cela constitue au mieux une faute morale au regard des enjeux encourus, et au pire de la manipulation d’opinion. ». Ci-après, le communiqué de presse du 1er Secrétaire fédéral du Parti socialiste, concernant le sondage effectué par Qualistat.

COMMUNIQUE

La fédération guadeloupéenne du Parti Socialiste émet de sérieux
doutes quant à la sincérité de la dernière étude Qualistat de l’opinion
sur les régionales et annonce sa décision de saisir la commission
nationale de contrôle des sondages

Pointe-à-Pitre, le 6 novembre 2015 – Le premier secrétaire de la fédération guadeloupéenne du parti socialiste Hilaire BRUDEY fait le constat de la poursuite de l’offensive de publication de sondages sur les médias locaux pour tenter d’influencer l’opinion publique guadeloupéenne, à l’approche des régionales.

Une fois encore, la fédération guadeloupéenne du parti socialiste met en garde les instituts de sondage sur le respect scrupuleux de la déontologie liée à leur activité, de même que sur leur méthodologie, à l’approche de ce scrutin majeur pour notre territoire.

Le 1er secrétaire du parti met en doute la sincérité et la crédibilité même de ce sondage au regard du nombre de personnes interrogées qui indiquent ne pas se prononcer et s’interroge quant à l’échantillon territorial, de même que la répartition géographique des sondés.

Tout cela ressemble à s’y méprendre à une campagne sournoisement orchestrée pour tromper l’opinion et servir la cause d’un candidat. C’est en cela que la fédération guadeloupéenne du parti socialiste annonce sa décision de saisir sans délai, la commission nationale des sondages.

Le 1er secrétaire du PS de Guadeloupe rappelle à toutes fins utiles que ce même institut avait donné gagnant Daniel Marsin face à Eric Jalton lors des municipales de 2008 aux Abymes et avait été rappelé à l’ordre par l’instance de contrôle des sondages.

De même, cet institut n’avait crédité Victorin Lurel que de 44% des intentions de vote lors des régionales de 2010 et envisagé un 2ème tour. Résultat, c’est la liste conduite par l’actuel président de région qui l’avait largement emportée, et ce dès le 1er tour.

Le 1er secrétaire de la fédération socialiste de Guadeloupe maintient que le seul sondage qui vaille pour ces régionales, sera celui des urnes le 6 décembre 2015 et invite nos compatriotes à faire preuve de lucidité et de clairvoyance face à cette tentative grossière de manipulation.

Le Premier Secrétaire
Hilaire BRUDEY