JIC en Martinique : l’association «Tous Créoles !» prend son pied à Rivière-Pilote

Featured imageJournée internationale du créole (JIC), le compte rendu de l’association « Tous Créoles ! »

Pawòl Kréyòl : Bagay-la té cho !

La grande manifestation de célébration de la Journée internationale de la langue et de la Culture créoles organisée par l’association « Tous Créoles ! » a tenu toutes ses promesses dimanche dernier 25 octobre à Rivière-Pilote.

Plus de 120 membres et sympathisants de l’association se sont en effet retrouvés au magnifique Domaine de la distillerie La Mauny, gracieusement mis à disposition par le groupe BBS (Bellonie et Bourdillon Successeurs). Il est vrai que le programme proposé, riche et varié, était de nature à attirer le plus grand nombre : sous la houlette d’Édouard ANCET, secrétaire général de l’association « Tous Créoles ! », l’affiche entremêlait dans un convivial dosage des moments culturels et de détente, allant de l’analyse de l’impact du créole dans notre éducation, à lawonde bèlè partagée avec le public. L’objectif (atteint à 100%) étant de passer en famille et entre amis une journée amicale et enrichissante dans un site remarquable.

C’est l’écrivain et poète créoliste Jid DURANTY qui ouvrait la journée, avec un hommage émouvant rendu à la mémoire de Jean LAFOSSE-MARIN, adhérent de l’association et remarquable conteur en créole, brutalement disparu en juillet 2015. Puis Jid présentait son dernier ouvrage, « Fantézi », qui propose au lecteur des textes courts en créole martiniquais pour s’entraîner et savourer toute la beauté de cette langue où l’humour prime avant tout.

Le conteur José ÉGOUY lui succédait, pour présenter de sa voix forte et dans son style bien particulier la magnifique bande dessinée intitulée « L’histoire de la Martinique » réalisée par Gilbert LAROSE (Ti-Jilbè), le talentueux créateur et animateur de la Savane des Esclaves aux Trois-Îlets.

C’était alors au tour du sociologue Moïse UDINO de prendre le micro pour expliquer « La place du créole dans l’éducation » et la tranquille cohabitation en chacun de nous du français comme du créole. Et Moïse de terminer son intervention avec quelques poèmes de sa création.

N’ayant pu être présente comme prévu, « Man Josette » MASSOLIN, professeur de langue et culture régionales option créole au lycée du Lorrain, avait demandé que soit lu au public un chaleureux message de soutien de sa part : « Kô-mwen pa la, mé lespri-mwen ek zot… Si nou tjilé jôdi, sé pou nou pi fô dèmen ».

mitch_zeline_tous_creoles_25_10_2015

De passage dans notre île, Mitch ZÉLINE nous avait fait l’amitié d’être présent dimanche, et c’est bien volontiers que nous lui avons passé le micro. Pierrotain de naissance, Mitch est installé depuis 36 ans à Paris, où il s’investit avec talent dans de multiples passions : journaliste, animateur radio, photographe, présentateur d’émissions TV, créateur d’évènements, enseignant en langue créole !

Puis venait l’heure de répondre à l’invitation de l’équipe de La Maison La Mauny, pour déguster –avec modération- les divers cocktails et punchs si joliment offerts par de belles hôtesses en costumes créoles. C’était là le signe annonciateur de s’intéresser au délicieux buffet préparé par Maeva DUVAL du restaurant « Kay Mimi » installé tout à côté de la distillerie.

En début d’après-midi, une fois rassasiés, les 120 convives retournaient vers le site de la maison d’habitation pour la suite du spectacle. Celui-ci reprenait alors avec le défilé de mode de la styliste modéliste Milka Vib’s, qui enchantait l’assistance avec ses élégants mannequins magnifiquement parés de chatoyantes robes d’inspiration créole.

Puis les danseuses Priya et Tessa de la Compagnie Suryak nous invitaient, par leurs gracieux ballets, à jeter un « Regard sur notre indianité », active composante de notre communauté créole. Ce fut là une séquence de totale plénitude…

bel_ti_pa_bele_tous_creoles_2015C’était déjà presque la fin de la journée lorsque la quinzaine de membres de la troupe « Bèl Ti Pa Bèlè » prenait possession des lieux, et enflammait le public avec un grand moment de bèlè, avant d’inviter les spectateurs à se joindre à eux pour un final dansé des plus joyeux ! Bagay-la té chô !

Comment terminer sans évoquer sinon les artisans de l’ombre, mais néanmoins les participants indispensables à une telle manifestation ? Il nous faut remercier ici Éric « Amarillo » LEDRAN qui nous a désaltérés avec la fraîcheur de son « dlo koko », ainsi que Bertrand VOLNY et son frère, qui ont assuré l’animation musicale tout du long de cette belle journée.

Avant de se séparer, les participants, ravis, se sont donné rendez-vous pour PAWOL KREYOL 2016 !