« L’enfant et le quimboiseur » de Véronique Lordinot : Un premier roman au suspense envoûtant

Featured image"L'enfant et le quimboiseur" est déjà disponible
 dans les librairies de la France hexagonale
L’ENFANT ET LE QUIMBOISEUR…
suspense et sorcellerie !

Le chant mystérieux d’une forêt martiniquaise. Un vieil homme solitaire. Un petit campagnard maltraité par sa mère. Voici les trois ingrédients du roman à suspense intitulé « L’enfant et le quimboiseur ».

« C’est mon tout premier roman, confie Véronique Lordinot. J’ai hâte qu’il sorte en librairie ! » Sa date de parution ? Le 10 octobre 2015 en Martinique, Guadeloupe et Guyane. Un ouvrage publié par Ibis Rouge Éditions.

Le secret, la peur…

C’est l’histoire d’un petit collégien maltraité par sa mère. Il vit avec sa famille dans un quartier où s’entretiennent les rumeurs et les non-dits. À quelques mètres de cette propriété familiale, une minuscule case en bois à moitié engloutie par la forêt. Un antre dans lequel se terre un vieillard énigmatique à la réputation de sorcier. De multiples rebondissements ponctuent ce récit qui transporte le lecteur au cœur d’une communauté, rongée par la peur et le secret.
« Cette société, explique l’autrice, refuse d’assumer son héritage magico-religieux ». Toutefois, « L’enfant et le quimboiseur » s’efforce de véhiculer un message d’amour. « Le pardon, estime Véronique, constitue la clé du bonheur ».

…et la tendresse

« La tendresse est aussi présente d’un bout à l’autre de l’aventure, ajoute l’écrivaine. Seulement, elle est suggérée à travers certains silences ». Véronique Lordinot a grandi dans le Nord de la Martinique, dans la commune rurale de Sainte-Marie où elle réside encore.
« J’ai passé quelques années dans l’hexagone, reconnaît-elle. Mais j’ai toujours été habitée par les bruits de la campagne, ses odeurs, ses mythes, ses superstitions et son ancrage dans la tradition ». Cette nouvelle venue dans l’univers de la littérature antillaise, a exercé pendant vingt ans le métier de journaliste.

Si elle dévoile aujourd’hui sa plume au grand public, Véronique Lordinot se plaît depuis de nombreuses années à rédiger des fictions mettant en scène des personnages de son univers familier.

Maggy Lawrence (Creoleways)