Martinique : Roger de Jaham invite le MIR au dialogue et à l’apaisement

Featured imageInvitation au dialogue

par Roger de JAHAM

Depuis 2011, le MIR (Mouvement international pour les réparations) avait déposé plainte contre moi, considérant que certains propos que j’avais tenus sur France-Inter la même année constituaient trois délits distincts : apologie de crime contre l’humanité, contestation de crime contre l’humanité, incitation et provocation à la haine raciale…

Dans sa décision du 1er juillet 2015, le Tribunal correctionnel de Fort-de-France a annulé l’ensemble de l’action engagée par le MIR depuis 2011, en relevant que les règles fondamentales de mise en œuvre d’une telle procédure n’avaient pas été respectées. Cette nullité, mise en évidence grâce au talent de mes avocats, Maîtres Dinah RIOUAL-ROSIER et Philippe SENART, a permis de réduire à néant cette action infondée.

Il apparaît que par cette action mise en œuvre à mon encontre, c’est une certaine conception des rapports entre Martiniquais qui a voulu être imposée.

J’indique cependant qu’en dépit d’une telle mise en cause, je demeure homme de dialogue, toujours prêt à échanger, en particulier sur les sujets de société. Dès lors, pourquoi ne pas simplement nous assoir tous ensemble autour d’une table pour dialoguer sereinement ?

Rencontrons-nous quand et où vous voulez, avec qui vous voulez, même sur un plateau de radio ou de télévision, si l’une ou l’autre des chaînes locales estimait intéressant de diffuser une telle réunion.

Je lance cette invitation au dialogue et à l’apaisement. Il devrait nécessairement en découler des éléments positifs pour notre société martiniquaise.

Roger de JAHAM
03/07/2015