Lendépandans : Reinette et Zandwonis ont encore la dalle ; ils posent un karésol en Guadeloupe

Featured imageC’est la surprise des vacances : Contre toute attente, à l’instar de « l’autorité palestinienne », une « Autorité Politique Guadeloupéenne (OPG en créole) » aurait vu le jour. Ses initiateurs et animateurs, (vétérans du GLA – ARC – MPGI – KLNG – CIPN – ANG – FKNG ayant récemment quitté les FPAC) avaient, on s’en souvient, déjà fait sensation en créant une carte d’identité guadeloupéenne « mawon » en 2010… avec le succès que l’on sait.

Jamais à court d’idées et confiants quant à la crédibilité de leur entreprise, les membres de l’OPG vont jusqu’à grafigner les autres groupuscules indépendantistes – nationalistes – anticolonialistes qui participent avec gourmandise au jeu électoral fwansé : « Pendant que les politiciens traditionnels-conservateurs et même certains patriotes désespérés s’excitent, se déchirent en négociant pour des places aux élections régionales de décembre, d’autres Guadeloupéens ont choisi de mettre en place ce qui est déjà la promesse d’une nouvelle Guadeloupe » déclarent san konbin les patrons de l’OPG. Une position rappelant celle du syndicaliste Elie Domota (UGTG-LKP) et du Mouvman Nonm de Raymond Gama et Gaby Clavier lors des élections Régionales de 2010, suite aux évènements tragiques du LKP.

Probablement conscients que les Guadeloupéens blasés ne comptent plus le nombre de partis créés chaque année par les mêmes leaders « carte vermeil », les vétérans indépendantistes en promettent : « L’OPG n’est pas une nouvelle et énième organisation politique nationaliste patriotique. L’OPG est la volonté concrètement exprimée de jeter dès aujourd’hui les bases du futur État national guadeloupéen ». Autorité qui « éclairera et guidera désormais au quotidien l’ensemble du peuple guadeloupéen dans la voie de sa libération totale du joug colonial euro-occidental. »

En 2010, le lancement de la carte d’identité « marron » avait été qualifié de « pantalonnade » dans un haussement d’épaules par le préfet de l’époque. En sera-t-il de même pour cette nouvelle initiative ? Faut-il avoir peur ? ( FIAP ?) Voici donc la proclamation du Karésol Otorité Politik Gwadloup (OPG) qui, selon ses auteurs, pose « Un acte fondateur et historique qui marque l’audace de ces patriotes qui ont décidé de sortir définitivement du cadre colonial français ».
DD

Déclaration du Karésol OPG (cliquer sur l’image pour l’agrandir)

karesol_opg_reinette_zandwonis

Comments

  1. Nadine Vespasien says:

    Autant pour moi…