Naissance de l’université des Antilles : Victorin Lurel satisfait du vote de l’Assemblée nationale

Featured imageCommuniqué

Le 17 juin 2015 – Le président de la Région Guadeloupe, Victorin LUREL, exprime sa totale satisfaction, après l’adoption définitive par l’Assemblée nationale du projet de loi portant transformation de l’université des Antilles et de la Guyane en université des Antilles.

« Ce 16 juin 2015 est pour nous un jour historique aux Antilles, puisqu’il entérine enfin, après beaucoup de tergiversations et de longs débats parlementaires, l’existence juridique, définitive, de l’université des Antilles (l’UA) ».

« D’autant que le texte adopté demeure en tous points conforme à ce qu’avaient souhaité les élus de Guadeloupe et de Martinique, de même qu’une large majorité de la communauté universitaire des Antilles ; à savoir le principe de l’autonomie des deux pôles universitaires, et notamment le vote libre des vice-présidents de pôle. Il était en effet nécessaire d’adapter et d’inventer un mode de gouvernance spécifique à nos territoires, puisque l’UA est la seule université de France à être implantée dans deux îles et deux collectivités régionales distinctes, ayant chacune leur propre dynamique et leurs propres choix stratégiques. »

Le Président de région tient à saluer la clairvoyance, l’audace et la détermination de la ministre de l’Education nationale dans ce dossier, madame Najat VALLAUD-BELKACEM, qui a ainsi fortement contribué, avec l’appui du rapporteur et de nombreux autres députés, à un dénouement rapide de certains atermoiements parlementaires, et à l’adoption définitive de la loi relative à l’université des Antilles.

Le président de Région rappelle en outre sa satisfaction, suite aux annonces du président de la République le 9 mai dernier en Guadeloupe, concernant la création de deux IUT distincts – l’un en Guadeloupe et l’autre en Martinique –, ainsi que l’octroi d’une rallonge budgétaire de 750 000 euros ; rallonge nécessaire dont il avait directement fait état à François Hollande, lors de leur rencontre bilatérale à l’Elysée, avant son déplacement officiel aux Antilles.

Le Président de région sera attentif à la pérennisation de ce budget de fonctionnement supplémentaire, ainsi qu’à sa juste répartition entre les deux pôles universitaires, tenant compte notamment des surfaces bâties des deux pôles. Enfin, il sera vigilant quant à la création de ces deux IUT dès la rentrée universitaire prochaine.

Le Président de région, qui s’est fortement mobilisé depuis plus d’un an pour contribuer avec d’autres à la sortie de crise de l’université des Antilles, se dit d’ores et déjà prêt à « tout mettre en œuvre, dans le respect de l’autonomie de l’établissement, pour participer au développement et au rayonnement de l’université des Antilles, et singulièrement du pôle universitaire de Guadeloupe », dans un cadre désormais sanctuarisé par la loi relative à l’université des Antilles.