Mad Max bòkay : Vingts motards débiellés chargent quatre gendarmes, « Martinique Citoyenne » s’indigne

Featured imageSamedi 23 mai à Case-Pilote, durant le week-end de Pentecôte, une bande de « motards » sans casques ont provoqué les forces de l’ordre qui veillaient au respect du code de la route et à la sécurité des automobilistes martiniquais.

Les caméras de Martinique 1ere, en reportage sur les lieux, ont pu filmer la scène hallucinante diffusée au journal de 19h30 : Charge en scooters, passage en force, jet de roche sur les gendarmes, prise du rond-point à contresens. Une partie des assaillants a été mise en déroute par la contre-charge de quatre gendarmes déterminés. Suite à ce grave incident, qui a choqué à juste titre les Martiniquais (et aussi les Guadeloupéens), « Martinique citoyenne », par la plume de Nathalie Jos et d’Olivier Ernest Jean-Marie, réagit face à ces graves manquements au respect de l’ordre par des inconscients chevauchant des petits cubes.

Jusqu’où iront-ils?

par Nathalie JOS et Olivier JEAN-MARIE

Nous, animateurs de Martinique Citoyenne,avons regardé avec stupéfaction et effroi, le reportage de Martinique 1ère (journal télévisé du 25/05/2015 de 19h) sur ce groupe de motards sans casque, qui n’ont pas hésité à foncer sur des forces de l’ordre et les agresser, bravant de façon surréaliste leur autorité

http://martinique.la1ere.fr/2015/05/26/des-motards-forcent-un-barrage-routier-258957.html

Des faits d’une très grande gravité, qu’il convient de condamner haut et fort, tant il est vrai que notre silence à tous est coupable en la matière.

Nous sommes responsables de ce que nous faisons mais aussi de ce que nous laissons faire.

Ces délinquants, car c’est bien ainsi qu’il faut les qualifier, jouissent de ce sentiment grisant d’impunité qui les poussent à monter d’un degré chaque fois dans la transgression de la loi.

Nous devons tous collectivement dire haut et fort notre indignation face à ces actes inqualifiables, apporter notre total soutien aux forces de l’ordre qui ont eu un comportement exemplaire face ces délinquants.

Il faut que, l’État, les Politiques, la Justice, fassent leur travail mais il faut aussi que nous, citoyennes et citoyens martiniquais, donnions de la voix pour dire stop, car nous sommes tous concernés par la sécurité de nos biens et de nos personnes.

Elle n’est pas négociable et nous devons le faire savoir.

Pour que demain il ne soit pas trop tard.

Citoyennes, citoyens martiniquais, prenons la parole, prenons le pouvoir dans notre société, exprimons-nous, ne restons pas silencieux !

Nathalie JOS et Olivier JEAN-MARIE
Animateurs de « Martinique Citoyenne »

Comments

  1. le terme « motards » n’ est pas convenable, ce n’ est ni l’ esprit, ni l’ art et la vraie passion des « motards » digne de ce nom … d’ ailleurs on ne voit que des cyclomoteurs ! a ne pas confondre avec des gros cubes … en plus quel délire sans casque et pourquoi pas sans chaussure ? sans chemise et sans pantalon …