France-Antilles Guadeloupe en redressement judiciaire : La Direction communique

Featured imageRedressons-nous

La société éditrice du quotidien France-Antilles Guadeloupe, qui fête ses 50 ans, cette année, a été placée en redressement judiciaire, jeudi matin, par le tribunal de commerce de Pointe-à-Pitre et un administrateur judiciaire et mandataire ont été nommés. La situation économique du quotidien s’est dégradée en 2014 avec une baisse de ses revenus, et l’entreprise a été déclarée en cessation de paiement le 17 avril. La direction et les salariés du journal mettent tout en oeuvre pour «retrouver des couleurs et sortir d’un état de crispation de la trésorerie» .

Preuve de cette volonté de sortir au plus vite de cette passe inconfortable, la sortie le mardi 19 mai, d’une édition collector de 148 pages qui à travers 50 Unes de notre quotidien retrace les 50 dernières années en Guadeloupe.

Dans les prochaines semaines, les Guadeloupéens pourront aussi retrouver nos suppléments Vakans ò pèyi, Entreprendre et un numéro spécial sur toutes les nouveautés automobiles de 2015.

D’autres projets éditoriaux sont déjà en cours d’élaboration ou à l’étude pour réaffirmer notre journal comme un média incontournable en Guadeloupe et assurer sa pérennité.

Certains concernent notre site web, qui enregistre plus de 5 millions de pages vues chaque mois, ainsi que nos applications mobiles qui font de notre journal le premier site d’information des Antilles-Guyane.

Le redressement de notre société passera très probablement par un plan de réorganisation comme cela s’est passé à France-Antilles Martinique.

Une rencontre à mi-parcours est prévue au tribunal de commerce, le 25 juin, avec l’administrateur et la direction pour étudier les mesures prises et celles qui devront être envisagées dans le cadre de ce redressement judiciaire.

La Direction de France-Antilles Guadeloupe