Inauguration du Mémorial ACTe de Guadeloupe : Victorin Lurel présente le projet

memorial_acte_guadeloupe_03L’inauguration du Mémorial ACTe aura lieu le 10 mai 2015 en présence du Président de la République François Hollande et de trois chefs d’Etats africains, Leurs Excellences Macky Sall (Sénégal), Thomas Boni Yayi (Bénin) et Ibrahim Boubacar Keïta (Mali). La Caraïbe ne sera pas en reste avec 20 chefs de gouvernement annoncés dont Michel Martelly, président d’Haïti, et probablement Danilo Medina Sánchez pour la République Dominicaine.

Le 10 mai, jour de la célébration nationale de l’Abolition de l’esclavage en France, sera donc inauguré le Mémorial ACTe de Guadeloupe. Sont attendus de hauts représentants de l’Etat originaires des Outre-mer comme la Guadeloupéenne George Pau-Langevin et la Guyanaise Christiane Taubira, Garde des Sceaux, rapporteuse de la loi tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

Seront également présents Fleur Pellerin, ministre de la Culture ; Annick Girardin Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie ; Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères ; et Jean-Marc Ayrault , ancien premier ministre (initiateur du projet Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes inauguré le 25 mars 2012). L’inauguration du Mémorial ACTe de Guadeloupe se déroulera le lendemain du sommet sur le climat organisé en Martinique.

Victorin Lurel a présenté le projet d’inauguration du Mémorial ACTe au Ministère des Outre-mer. Regrettant au passage la « fatwa créole » lancée contre Jean-François Niort par l’indépendantiste Danik I Zandwonis, le député et président de la Région Guadeloupe a dévoilé quelques aspects de la manifestation prévue à Pointe-à Pire, sur la Place de la Victoire. Les problèmes de sécurité occasionnés par un évènement d’une telle envergure ont aussi été évoqués. Conscient de l’importance de ce moment historique, Victorin Lurel dit toutefois ne pas vouloir d’une « inauguration élitiste ». Une manière d’inviter les Guadeloupéens à s’approprier le Mémorial ACTe. Guadeloupéens qui, n’en doutons pas, viendront très nombreux célébrer l’évènement.

Heidi Yossa (Creoleways)