Université des Antilles : Serge Letchimy «Il faut tout faire pour sauver l’UA»

serge_letchimy_universite_antilles_2015Mardi 10 mars 2015, Serge Letchimy, Président du Conseil régional, a reçu le Vice-Président du Pôle Martinique de l’université des Antilles, accompagné d’une délégation, d’une intersyndicale d’enseignants et de personnels administratifs et des élus étudiants du Conseil d’administration.

Communiqué de Serge Letchimy

« Il faut tout faire pour sauver l’U.A. »

Le Président a tenu à rassurer les représentants de la communauté universitaire de son total soutien dans leur démarche, s’exprimant ainsi: « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver l’UA. »

Serge Letchimy a précisé que les débats en cours depuis 2013, s’articulent aujourd’hui autour de la gouvernance et du mode de répartition du budget. Le président a confirmé le rejet de l’amendement sur les questions budgétaires, et a réaffirmé sa position disant que cela relève du conseil d’administration de l’université.

S’agissant de la gouvernance dont la question de l’autonomie des pôles avait fait l’unanimité entre les collectivités et l’université, Serge Letchimy rappelle les engagements pris en Guadeloupe le 18 mars 2014 et en Martinique le 07 juillet 2014 de la « création d’une université des Antilles s’appuyant sur deux pôles administrés sur le principe d’une large autonomie ».

Afin de renouer le dialogue entre les pôles de Martinique et de Guadeloupe, Serge Letchimy prendra l’initiative d’une rencontre entre les Vice-Présidents de pôles et les Présidents des Conseils régionaux de Guadeloupe et de Martinique.
Conscient du retard préjudiciable pris dans l’installation de l’UA, Serge Letchimy interviendra aussi auprès du gouvernement afin de le sensibiliser sur la procédure de mise en œuvre.

Les entretiens se sont déroulés dans la plus grande cordialité, et le Président a tenu à manifester sa désapprobation quant aux propos ou caricatures dénigrantes à l’endroit de la Présidente de l’Université, et plus généralement, demande le respect mutuel entre toutes les parties, cela étant indispensable pour restaurer le dialogue.

Serge Letchimy s’est aussi adressé à la jeunesse en les félicitant de leur initiative d’entretien directe pour rechercher la vérité.