Lilian Thuram : « Je suis Charlie » a été une évidence pour moi

lilian_thuram_notre_histoire_bdLe guadeloupéen Lilian Thuram, champion du monde de football avec l’équipe de France en 1998 ; fondateur d’Education contre le Racisme, et Hamé, rappeur du groupe La Rumeur, dénoncent la suspicion à l’égard des jeunes et des quartiers populaires. Ils ont accordé un entretien au Nouvel Obs où ils reviennent sur les attentats terroristes qui,  autour du carnage au journal Charlie Hebdo, ont fait 17 victimes à Paris en janvier dernier. Extrait:

Comment avez-vous vécu les attentats de Paris ?

Lilian Thuram : J’étais en Guadeloupe. La distance a renforcé mon sentiment d’incrédulité. J’ai éprouvé la même impression qu’à l’annonce de la perte d’un membre de ma famille : refuser de croire que c’est vrai. Quand je suis rentré à Paris, je n’ai pas voulu voir les images, surtout celles du policier qui se faisait tuer. Il ne faut pas se repasser ces images-là en boucle, ne serait-ce que pour ne pas s’habituer à la violence. Une grande colère me traversait et on ne doit pas se laisser envahir par la colère. C’est justement ça l’idéologie des terroristes : faire régner la violence et empêcher toute réflexion. « Je suis Charlie » a été une évidence pour moi. Je suis allé à la marche. Cela m’a beaucoup apaisé et m’a redonné confiance en l’être humain. Nous devons plus que jamais rester solidaires pour défendre nos valeurs « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Lire cet article sur le Nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/attentats-charlie-hebdo-et-maintenant/20150130.OBS1260/thuram-hame-la-vocation-de-l-islam-en-france-est-de-se-normaliser.html