Guadeloupe : Marche « Nou sé Charlie » en hommage aux victimes du terrorisme

je_suis_charlie-guadeloupe

A l’initiative du journaliste Eddy Nedelkovski se déroulera, finalement, une « Marche d’union de la Guadeloupe pour la défense des Libertés » organisée par l’ensemble des élus politiques guadeloupéens. Journalistes (et policiers) y défileront au premier …ou au dernier rang: les uns usent de la liberté, les autres ont charge d’en faire respecter les limites, et leurs deux professions ont payé lourd tribut en France ces derniers jours. Rassemblement dimanche 11 janvier à 10h00 sur la Place des Martyrs de La Libertés à Pointe-à-Pitre. On empruntera les rues Frébault, Peynier, Léonard, Commandant Mortenol, Boulevard Haan, pour une dispersion sur la Place des Martyrs de La Libertés.

Communiqué

Appel à une Marche républicaine

En hommage aux victimes des attentats terroristes perpétrés
contre le journal satirique Charlie Hebdo et la communauté juive

Dimanche 11 janvier à 10h, Place des Martyrs de Pointe-à-Pitre

Nous, représentant de l’Etat, présidents des conseils régional et général de la Guadeloupe, parlementaires, maires de Guadeloupe, présidents de communautés d’agglomération, président de l’association des maires, représentants des organisations syndicales et des droits de l’Homme, membres de la société civile guadeloupéenne, condamnons avec la plus grande fermeté la vague d’attentats terroristes perpétrés du 7 au 9 janvier à Paris.

Nous adressons, en ces moments de consternation et d’affliction, aux familles des victimes, à leurs proches, à l’équipe de Charlie Hebdo ainsi qu’aux forces de police qui ont payé un lourd tribut au cours des attentats, notre totale et sincère solidarité. En ces jours de deuil national décrétés par le président de la République, « nous sommes Charlie », « nou sé Charlie ».

En s’attaquant à un journal qui cultive avec tant d’intelligence irrévérencieuse la liberté d’opinion et d’expression, ces terroristes n’ont pas frappé aveuglément mais ont délibérément visé l’un des fondements de notre République et de notre démocratie : la liberté, sous toutes ses formes, et tout particulièrement la liberté d’expression.

En ouvrant le feu dans un magasin appartenant et fréquenté par des citoyens de confession juive, ces terroristes ont commis intentionnellement un acte antisémite d’une rare cruauté.

Nous réaffirmons solennellement, ici et maintenant, notre indéfectible attachement aux principes et valeurs de la République : la liberté, la démocratie, la laïcité, les valeurs de tolérance, de paix et d’humanisme.

Parce que nous savons ô combien nous sommes redevables du legs de l’Histoire et des résistances passées contre toutes les formes d’oppression et d’avilissement de l’Homme – et singulièrement en Guadeloupe, territoire qui a connu les affres de l’esclavage –, nous déclarons entrer symboliquement et pacifiquement en résistance contre le terrorisme, l’obscurantisme, le racisme et l’antisémitisme, et pour défendre inlassablement les principes et les valeurs qui fondent notre unité nationale.

Nous appelons la société guadeloupéenne tout entière à manifester pacifiquement en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, le :

Dimanche 11 janvier à 10h, Place des Martyrs de Pointe-à-Pitre.

Nou sé Charlie !