Guadeloupe : Les deux indépendantistes de l’île s’évadent des FPAC

fkng_guadeloupe_luc_reinette_danik_zandwonisMâles Tyrannosaurus Kaskodus prêts à « briser les urnes colonialistes ». 
Probablement les tout derniers spécimens endémiques de Guadeloupe.

En 2011, souhaitant capitaliser sur les évènements du LKP qu’elle avait conduit, l’extrême gauche autonomiste et indépendantiste de Guadeloupe (jamais vraiment rabibochée depuis les attentats à la bombe des années 80), s’était regroupée au sein des FPAC afin de « libérer le pays du joug colonial français »… Mais ça, c’était avant… Aujourd’hui, le FKNG claque la porte des FPAC, coalition, selon lui, trop « à l’aise comme Blaise » dans le giron français à 40% de matière grasse et autres avantages acquis. Voici le tract très « Mao » qu’ils envoient à notre rédaction.

Communiqué de Presse N° 20

FKNG ! décide de quitter les FPAC

Gwadloup .Colonie Française. Mercredi 9 oct. 2014. Après avoir fait le bilan de notre action au sein de FPAC et analysé l’impact de ce regroupement sur la réalité politique coloniale, FKNG ! a décidé à l’unanimité de se retirer des Force Patriotiques Anticapitalistes et Anti colonialistes (FPAC).Cette structure créée à l’initiative du PCG regroupait depuis fin 2011, CIPPA, Copagua, l’UPLG le PCG et FKNG !Durant la période pendant laquelle FKNG ! a été membre actif desFPAC notre organisation qui s est prononcée dès sa création pour l’Indépendance Nationale de la Guadeloupe, avait accepté provisoirement de se rallier au mot d’ordre « de large autonomie» qui est à l’exception de FKNG !, celui de la majorité des autres organisations composant les FPAC

Par ailleurs FKNG ! qui a toujours marqué son opposition radicale à toute participation au jeu électoral actuel, a noté que les dernières élections municipales (Mars 2014) ont totalement et durablement démobilisés les organisations membres du FPAC qui ont participé à ces élections

En conséquence FKNG ! considère, que la lutte pour l’Indépendance Nationale, ne peut être compatible ni avec les joutes électorales ni avec le calendrier électoral que Le colonialisme francais impose à notre peuple

Cependant FKNG ! Continuera si besoin à participer à des actions communes tant sur plan national qu’international avec toutes les organisations patriotiques et anticolonialistes

FKNG ! croit que dans le contexte colonial actuel il faut sans relâche continuer à conscientiser et mobiliser le peuple guadeloupéen sur des objectifs clairs et immédiats

Le programme FKNG ! Pour l’étape actuelle :

1/ La lutte contre l’envahissement de notre sol national par des européens et l’opposition au laxisme des autorités françaises envers tous ces étrangers qui pénètrent et s’installent légalement ou illégalement en Guadeloupe

2/ Le combat sans répit pour la défense de notre patrimoine foncier et contre la dilapidation des terres agricoles

3/ L’accentuation du combat pour les réparations post esclavagistes

4/ L’explication et la popularisation du mot d’ordre d’Indépendance Nationale

5/ l’organisation d’une campagne d’explication sur les propositions économiques du FKNG !

6/ Le soutien dans notre pays à toutes les luttes des salariés contre la pwofitasyon capitaliste

7/ La dénonciation de la totale soumission au pouvoir français et le manque d’audace de la classe politique guadeloupéenne

8/ l’explication dans tout le pays de notre position sur notre refus de participer aux élections françaises

9/ l’aide à la création et à la mobilisation de groupes de jeunes patriotes pour l’Indépendance Nationale

10/ Sur le plan international le soutien à toutes les luttes des peuples contre la domination colonialiste ou impérialiste

FKNG ! S’engage ainsi devant le peuple guadeloupéen à accentuer ce travail de conscientisation et d’information, de mobilisation qui est aussi celui de la préparation de notre 2é congrès.

Le Secrétaire National

Danik I. Zandwonis