Jeunes Antillais tentés par le jihad : Patrick Karam et le CREFOM s’inquiètent

crefom_logo_01

Patrick Karam, président du Conseil représentatif des Français d’Outre-Mer (CREFOM) et président de la Coordination Chrétiens d’Orient en danger (CHREDO), appelle à la mobilisation contre l’enrôlement et le départ des ultramarins en Irak et en Syrie.

En soutien à une mère antillaise angoissée par l’absence de son fils, de sa belle-fille et de ses trois petits-enfants disparus depuis plusieurs mois, le CREFOM organisait le jeudi 2 octobre une conférence à l’Assemblée Nationale.

Selon les intervenants, des indices laissent penser qu’une dizaine de jeunes ultramarins fréquentant la même mosquée du Val de Marne seraient partis «pour une destination inconnue».

Le président du CREFOM, Patrick Karam, a affirmé sa volonté de lutter contre la radicalisation et l’enrôlement des jeunes ultramarins par des groupes jihadistes et dévoilé les grandes lignes d’un dispositif national pour faire face à ce phénomène. Un plan d’action et de sensibilisation devrait donc être mis en place :

Seront impliqués les élus ultramarins et des personnalités du monde sportif et culturel qui s’adresseront dans les médias aux jeunes et aux familles des outre-mer.

Les mosquées en outre-mer et les associations ultramarines implantées dans l’hexagone pourraient s’investir dans un travail de terrain, pour trouver et se rapprocher des familles en difficulté.

Francis Rogers (Creoleways)