Fièvre du Chikungunya : Quand l’épidémie devient la danse des vacances

Tandis que la maladie transmise par le moustique aedes aegyptii progresse de manière inquiétante aux Antilles, en République Dominicaine, des chanteurs de reggaeton ont pris le parti d’en rire. Ne nous moquons pas trop vite de nos voisins Caribéens : L’essentiel est que le message passe. Et puis « Zouk la sé sèl médikaman nou ni ! An malad, an malad, an malad…  » Qui chantait ça déjà ?

 

 

Comments

  1. Riddla a bien fait une chanson sur les grèves d’essence en Guadeloupe et en Martinique, on peut bien faire de même sur le Chikungunya. Mais bon, ça pourrait moins bien passé comme c’est une maladie.