Ministère des Outremers : Pourquoi les Réunionnais sont-ils jaloux des Guadeloupéens ?

kolè

Par Clodomir AUBAULLAN

Ami(e) Réunionnais(e) tu boudes ? Tu nous en veux d’avoir eu trois ministres des Outremers d’affilée ? Tu ne comprends pas pourquoi y’en a que pour nous, encore nous, toujours nous, et pas vous ? Moi qui t’appréciais, j’apprends que tu as carrément créé une page facebook où on casse du Guadeloupéen ?

Alors comme ça, tu penses que le ministère des Outremers est un garde-manger et que quand l’un d’entre nous y pénètre, il sert d’abord son propre territoire ? C’est l’idée que tu te fais de la République?

Bon…

Admettons que ce soit possible. Il y a un gros détail qui t’échappe : La France est fauchée ! L’Europe est en slip ! C’est l’Allemagne qui tient la taule. Et nous, les Guadeloupéens, on fait comme toi, on suit le rythme, on s’accroche. Et on a du mérite parce qu’on part de très bas. Tu nous connais, on fait bonne figure : On astique la bagnole, on se sape, on swingue, mais en vrai, on n’a pas un rond ! On est en chien ! Pour nous c’est comme chez toi: crise économique, chômage et compagnie… C’est ça la cause de nos problèmes d’insécurité, de violences…

Et puis honnêtement, vous avez eu bien plus que des ministres des Outremers : Raymond Barre 1er Ministre, c’était pas du pipi d’chat quand même ! C’était du lourd ! Du coup, nous, on n’a rien dit à l’époque. Ça ne nous a pas choqués. On a patienté. Tu me diras que c’était il y a plus de trente ans, que t’en as marre de faire la queue et que maintenant tu veux ton ministre des Outremers à toi !

Alors pourquoi nous ?

Déjà, les Guadeloupéens ont la classe. C’est clair. En plus d’être beaux gosses, intelligents, cultivés, musclés et talentueux, on a un truc en plus. Un truc tabou ! Tu veux savoir ? Ami(e) de l’île Bourbon, c’est très simple : Nous quand Paris nous les brise, on fait du bruit, on pète les plombs, on râle, on gueule, on s’indigne, quoi… Vous, vous êtes super trop mignons !

Allez, comme on vous aime bien, voilà la recette pour obtenir trois ministres des Outremers Réunionnais d’affilée. Ça demande un peu de technique mais ça marche :

  1. Montez des syndicats indépendantistes archi-déterminés
  2. Faites-les faire 44 jours de grève dure économiquement suicidaire
  3. Faites-les menacer de quitter la France (« esclavagiste » et « coloniale »)
  4. Refusez tout ce qui ressemble à un début de largage (on vous le proposera !)
  5. Patientez, laissez mijoter

Répétez l’opération autant de fois que nécessaire jusqu’à obtention des trois ministres des Outremers d’affilée.

Voilà, c’est tout con. Fallait juste y penser ! C’est sûr, ça fout l’économie par terre, on met des années à s’en remettre mais question prestige, ça le fait. Sinon, c’est vrai, vous n’avez pas de pot et nous on a Pau-Langevin. On est au top, quoi.

PS : En 2009 nous avons eu 3 morts : Deux motards victimes de barrages nocturnes et un syndicaliste tué par balles.

Clodomir Aubaullan pour Creoleways.com

Comments

  1. a la Réunion les descendants d’esclaves et d’engagés n’ont pas encore compris qui ils étaient. on ne revendique pas Réunionnais ici mais toujours français bien que l’un n’empêche pas l’autre. et bien sûr on donne des responsabilité à ceux qui ressemblent le plus à l’image du maître que l’on porte au fond de nous, .on a jamais mis une image sur ceux que l’on appelle esclavagistes, colonialistes comme aux antilles. ici dès que l’on parle de donner plus de capacité de décision aux collectivités, on refuse par peur de couper le cordon ombilical. je pense que les dirigeants politiques au niveau national ont compris que le Réunionnais portent encore les stigmates de l’infantilisme et que lui donner des pouvoirs de décision spécifiques risquent de le traumatiser. ici on trucide les indigènes au profit de allogènes. y a cas regarder le paysage économico-politico-financier de l’île. je n’en dirais pas plus, on passe tellement vite pour un raciste de nos jours.