Economie : Emmanuel de Reynal remet le « Livre Bleu des Entrepreneurs » à Serge Letchimy

Lundi 17 février 2014, plus d’une centaine de chefs d’entreprise de Martinique assistaient à la remise officielle du “Livre Bleu des entrepreneurs” à Serge LETCHIMY par Emmanuel de REYNAL et Jean CRUSOL. Une cérémonie émouvante qui s’est déroulée dans la salle comble des délibérations.

Ils ont dit

Serge LETCHIMY, Président du Conseil régional, Député de Martinique : « L’entreprise et l’esprit d’entrepreneuriat est essentiel pour l’avenir. Il faut tout faire pour accompagner le secteur privé dans ses initiatives avec l’ambition d’un progrès partagé par de plus en plus d’acteurs économiques, notamment les jeunes qui reviennent investir au pays. La Martinique peut et doit être une terre de production. Nous ferons tout pour intégrer les propositions du Livre Bleu dans le plan de développement de la Martinique. »

Jean CRUSOL Président de Martinique Développement (ex ADEME) est fier d’avoir participé à cette démarche visant à associer le monde de l’entreprise à la réflexion lancée par la Région : « Le Livre Bleu traduit une vision, une espérance qu’incarne une génération de jeunes martiniquais très réceptive aux idées élaborées ici : TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) ; démarche « Qualité » ; recherche de niches ; ouverture vers la mer ; environnement… Le véritable moteur de la Martinique, c’est la génération des entrepreneurs ! »

L’économiste évoquera avec émotion la disparition de Bernard PETITJEAN-ROGET qui a beaucoup milité pour que la question économique devienne un élément central permettant l’union des martiniquais de toutes origines, au-delà des idéologies. Une minute de recueillement est observée en sa mémoire.

Emmanuel de REYNAL, Président de Contact-Entreprises, principal initiateur du Projet ID Martinique, a d’emblée rappelé la grave crise économique impactant chaque jour les entreprises faute de trésorerie. « La lutte contre le chômage est la première des priorités. » a-t-il déclaré, convaincu qu’en la matière il n’existe « pas de recettes miracle, ni de formule magique». « Les chefs d’entreprise aiment leur pays par-dessus tout. Ce combat doit tous nous mobiliser ». Conscient des freins à l’investissement et au fonctionnement des entreprises du territoire, il a rappelé les réels atouts de la Martinique : filières d’excellence ; infrastructures de qualité ; population intelligente, créative et formée ; climat et cadre de vie exceptionnel ; histoire riche et immense potentiel de la mer.

Un vrai travail d’équipe

Emmenés par Emmanuel de REYNAL, les talents des équipes prospectives de Contact-Entreprises et de Martinique Développement réunies en comité de pilotage (Clara LABEAU, Jean-Marc LAFLEUR, Michel MARTY, Jean-Paul JOUANELLE, Marie-Pascale des GROTTES, Anne-Emmanuelle ZAMEO, Michel GALLET et Eddy MARAJO), ont élaboré le “Livre Bleu ID Martinique”, un ouvrage découlant d’enquêtes et d’ateliers de créativité ayant mobilisé 130 entrepreneurs de Martinique. Le résultat augure de ce que peut être une collaboration public-privé optimale.

La méthode

Les contributions des entrepreneurs ont été recueillies à travers 3 canaux :

  1. Un questionnaire en ligne mobilisant 100 chefs d’entreprises
  2. Des rencontres avec une trentaine de décideurs économiques (entretiens individuels approfondis)
  3. La réunion durant une journée de 18 chefs d’entreprises dans un vaste atelier de créativité
Le rendu, une vision déclinée en 6 chapitres
  1. L’ouverture sur nous-mêmes et notre capacité à dialoguer entre nous sans arrières-pensées
  2. L’ouverture sur le monde et sur la Caraïbe
  3. L’ouverture sur l’économie du XXIe siècle (nouvelles technologies, services dématérialisés, savoir et connaissance)
  4. Ouverture sur nos propres atouts, nos filières d’excellence, et en particulier sur notre premier ambassadeur dans le monde : le rhum
  5. Ouverture sur la mer et ses immenses potentiels
  6. Ouverture sur l’innovation et la transition écologique
Des propositions très concrètes

Loin de vouloir asséner des vérités, le “Livre Bleu ID Martinique” se propose de stimuler la créativité ; de donner le gout de créer et d’oser, « d’inventer, de risquer, d’entreprendre ». Pour alimenter la vision « d’ouverture » développée plus haut, la dernière partie du livre consiste en « 21 idées pour le XXIe siècle ». Parmi les propositions ayant retenu l’attention on notera :

  • La création d’une plate-forme de crowdfunding pour les projets qui font bouger la Martinique
  • Un club de seniors labellisé faisant du soutien scolaire
  • Mettre en place des lignes de cabotage reliant les îles de la caraïbe
  • Créer un évènement attractif pour les investisseurs
  • Faire de la Martinique une plateforme relai sur les services à valeur ajoutée
  • Internationaliser le Tour des Yoles
  • Organiser un service de bateaux-taxis
  • Créer une filière pérenne de démantèlement des navires
  • Créer et pérenniser un grand rendez-vous annuel sur le nautisme
  • Créer 2 marinas et un « port à sec » supplémentaire
Se donner les moyens

Au-delà de l’enthousiasme, des vœux pieux et du simple catalogue d’intentions se pose la question de la méthode et de l’organisation de cet ambitieux chantier. Serge LETCHIMY a lancé l’idée d’un comité de pilotage dont l’objectif immédiat sera de déterminer un calendrier et de définir les modalités de mise en œuvre pour chaque proposition. Il s’agira ensuite de mobiliser les moyens financiers de la Collectivité, avec le soutien de l’Europe et de la France.

Pour Serge LETCHIMY, la Martinique, forte de ses atouts (cadre juridique clair, stabilité monétaire et sécurité sanitaire) est prête à franchir un nouveau cap économique. Devant une assemblée consciente de la portée historique de l’instant, il reçoit solennellement, fraternellement, des mains d’Emmanuel de REYNAL le Livre Bleu des Entrepreneurs, ouvrage empreint d’un « esprit nécessaire pour que la Martinique évolue ». Le chef de l’exécutif régional estime qu’il faut désormais « sortir du repli sur soi et dépasser le ressassement systématique des blessures du passé pour construire ensemble et avancer, comme l’aurait voulu Aimé CESAIRE. A l’image d’un Mandela. C’est la seule voie possible pour l’avenir de la Martinique ».

Nous conclurons notre article sur cette phrase d’ouverture du Livre Bleu ID Martinique qui résonne, en ces temps de crise, comme un ferme espoir : « Et si nous décidions de voir l’avenir en Bleu ? »

Ricardo MAYNARD-BOKAZ