Carburants : Eric Jalton soutient Victorin Lurel

essence

Communiqué

Total Sara : « Dura lex sed lex » (La loi est dure mais c’est la loi) »

Eric Jalton, député maire de la Ville des Abymes, prend acte de l’attitude inqualifiable du PDG de Total lors de son audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, le 15 janvier 2014. Cette attitude est la marque d’une compagnie pétrolière apatride, qui n’a cure de la représentation nationale toute entière, d’ailleurs passablement offusquée du mépris de son PDG, vis à vis, de tous les députés présents et particulièrement de Madame Ericka Bareigts, Députée de la réunion et de Monsieur Ibrahim Aboubacar Député de Mayotte.

Comment envisager un quelconque « pacte » avec de tels acteurs qui n’envisagent aucune responsabilité sociale et sociétale, dont le seul paradigme est la cupidité sans limite de leurs actionnaires ?

« Total Elf Sara » ne serait devenu ce qu’elle est aujourd’hui sans l’aide des pouvoirs publics étatiques français, tous gouvernements confondus depuis des décennies. Les impôts des contribuables ultramarins ont également participé. Monsieur de Margerie a très récemment été reconnu responsable d’atteintes graves à l’environnement dans l’affaire Ericka. Sans omettre les sombres agissements d’Elf Gabon, devenu par la suite Total que Monsieur Loic le Floch’- Prigent ne démentira pas.

L’outre-mer français n’est peut-être pas le Gabon en matière « d’attractivité… ou de permissivité » mais il est partie intégrante de la République Française et de ses lois, tant par le prix du sang versé à la Nation dans sa construction moderne, lors des deux derniers conflits mondiaux, que de sa contribution au rayonnement de la France. C’est cette France qui autorise aujourd’hui Monsieur de Margerie à s’exprimer librement devant la représentation nationale. Et l’Outre-mer dont elle est, n’a pas l’intention de se laisser tanner pour satisfaire la cupidité des actionnaires de « Total Elf Sara » notamment sur le prix du carburant et la transparence qui prévalent en la matière.

C’est la raison pour laquelle, plus que jamais, le Députe-maire Eric JALTON soutient le Ministre de l’outre- mer pour l’obtention d’une réduction substantielle des marges exorbitantes de « Total Sara « , pour une juste régulation malgré tout concertée, au regard des 30 engagements du Président de la République pour les Outre-mer. « La Loi de régulation économique dans les outremers s’appliquera avec justesse et équité. Total Sara en dépit des rodomontades de son Président Directeur Général doit s’y soumettre. Dura lex Sed lex… » conclut le Député Maire.