Guadeloupe : Arrivée du nouveau bateau de croisière «The World» à Basse-Terre

the_world_03

Le monde du tourisme, les commerçants et les acteurs culturels s’en réjouissent : Après trois ans de lobbying, le Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe (CTIG) et le Port Autonome remportent un nouveau succès : « The World », l’un des navires de luxe de la compagnie Resident At Sea, fait escale à Basse-Terre à partir du 14 Janvier 2014.

Avec l’arrivée de ce paquebot, le CTIG et Guadeloupe Port Caraïbes poursuivent leur politique de valorisation de la région du Sud Basse-Terre et de la Côte Sous-le-Vent. L’accueil de ce véritable colosse des mers, avec à son bord une clientèle fortunée, ne peut que redonner à la ville l’image d’une destination d’escales attractive, et contribuer au dynamisme commercial propice aux activités culturelles. Avancée majeure pour le chef-lieu qui, chacun s’accorde à le dire, a grandement besoin d’un nouveau souffle économique.

Avec son équipage de 250 personnes, ce véritable complexe résidentiel de luxe, peut accueillir pas moins de 1 090 croisiéristes dans 165 appartements  de standing d’une superficie de 103 à 301 m². A noter, si vous êtes acquéreur, que chaque appartement vaut entre 2 à 8 millions de dollars !

Après la réussite des expériences menées aux Saintes, le CTIG confirme là sa volonté d’attirer de nouvelles compagnies de croisière haut de gamme dans l’archipel et renforce le positionnement de la Guadeloupe en tant que destination incontournable du bassin caribéen.

Grâce aux efforts fournis, la destination îles de Guadeloupe, après des années de baisse, connaît un net regain d’activités depuis 2010 : La fréquentation est passée de 70 000 passagers en 2007 à 301 000 passagers cette saison sur l’ensemble de la destination Guadeloupe (Pointe-à-Pitre, Basse-Terre, Les Saintes, Marie-Galante, Saint-François).

Toutes les îles de la Caraïbe le savent : le tourisme de croisière représente de réelles retombées économiques. Ainsi, un navire basé de 2 800 passagers représente un chiffre d’affaires sur la saison de 17 millions d’euros. Un navire de 2 500 passagers en escale représente un chiffre d’affaires pour la destination de 70 000 euros.

Les données significatives de la saison 2013-2014

  • 2 paquebots basés de la Compagnie Costa, le Magica (3 470 p) et le Méditérrannea (2 800 p)
  • 1 paquebot de la compagnie MSC, le Musica  (3 000 p) pour 15 escales en inter porting (embarquement partiel de passagers à Pointe-à-Pitre)
  • 1 paquebot de la compagnie AIDA pour 10 escales (clientèle exclusivement allemande)
  • 1 paquebot de la compagnie Carnival UK (3 400 p) pour 4 escales
  • 1 paquebot de la compagnie Norwegian Cruise Lines pour 3 escales
  • « The World », complexe résidentiel de luxe pouvant accueillir pas moins de 1 090 passagers

Les escales

  • 70 escales à Pointe-à-Pitre pour les grosses unités
  • 70 escales sur Les Saintes pour les unités de 50 à 500 passagers,
  • 20 escales à Deshaies et à Marie-Galante pour les unités de 50 à 500 passagers
  • une escale à Saint-François, et une à Basse-Terre

Costa Croisières positionne 2 navires cette saison ; MSC avance un bateau de plus grande capacité pour plus d’escales. L’arrivée à Basse-Terre du luxueux complexe flottant « The World », vient renforcer cette tendance. On le voit, les chiffres montrent une confiance accrue des compagnies touristiques pour la destination Guadeloupe.

La ville de Basse-Terre va-t-elle enfin sortir de la torpeur où elle semble plongée depuis tant d’années ? Existe-t-il une volonté réelle de faire fructifier ses nombreux atouts touristiques ? Certains signes comme l’arrivée du paquebot « The World » semblent vouloir le démontrer.