Guadeloupe : Le SIAEAG et Veolia se mettent d’accord sur l’Eau

logo_eau_gua

Ouf ! Après l’essence qui recommence à couler à la pompe, les guadeloupéens auront toujours de l’eau au robinet en ce début d’année 2014 !

Au bout de trois réunions (26, 27 et 29 décembre), les négociations entre le SIAEAG (Syndicat intercommunal d’alimentation en eau et d’assainissement de la Guadeloupe) et la Générale des Eaux Guadeloupe ont finalement abouti à un accord qui a été soumis lundi au Conseil syndical du SIAEAG  et à Mr Franchi, directeur général de Veolia Eau France.

Rappelons que la Générale des Eaux exigeait du SIAEAG 11 millions d’euros, et que ce dernier, en retour, dénonçait 54 millions d’euros dûs, en partie, par la Générale des Eaux et par les usagers.

Les propositions des médiateurs (Ferdy Louisy, maire de Goyave, Fred Beaujour, maire de Terre-de-Bas, Laurent Bernier, maire de Saint-François, en présence du maire de la Désirade et président de l’Association des maires, René Noël) ont été validées dimanche à Paris par Véolia, maison mère de la Générale des Eaux, puis soumises  lundi 30 décembre au conseil syndical du SIAEAG.

Ce mardi 31 décembre 2013, un document a été validé par le comité syndical du SIAEAG et par Veolia Eau France « offrant des perspectives positives pour garantir l’emploi en Guadeloupe et améliorer la qualité de service aux usagers ». La commission de négociation du SIAEAG et la direction de la Générale des Eaux Guadeloupe composée de Robert Djellal (Président de Générale des Eaux Guadeloupe), Geoffroy Mercier (Directeur Général), Yvan Macré (Directeur administratif et financier), sont parvenus à un accord prévoyant notamment :

La continuité du service public d’eau et d’assainissement en 2014 par la signature de deux contrats provisoires

Un nouveau mode contractuel garantissant plus de transparence et de confiance entre les deux partenaires, ainsi qu’un équilibre économique des contrats

La préservation des emplois de 165 salariés de Générale des Eaux Guadeloupe

Une augmentation tarifaire de 6,34 % du prix de l’eau à compter du 1er janvier 2014

Le paiement effectif de la somme de 10 millions d’euros au titre du règlement du passif, assurant la pérennité de l’entreprise

Un engagement de la part du SIAEAG de lancer un vaste programme de travaux afin de fiabiliser la distribution de l’eau potable

Un suivi régulier de l’application de cet accord par un comité dédié