République Dominicaine : Chasse à l’homme et lynchages xénophobes à Neiba

child

Selon la presse dominicaine, ce week-end, à Neiba (sud de la République Dominicaine), deux ressortissants Haïtiens ont été lynchés suite à la mort suspecte d’un couple de dominicains, vraisemblablement tués à l’arme blanche.

Samedi 23 novembre, la découverte à Las Platas des corps de Jose et de son épouse Luja ont déclenché un véritable déferlement de violence civile.  Lors des évènements, on a vu de nombreux Haïtiens chercher secours et protection dans les commissariats de police de la région. Les autorités de République Dominicaine ont déjà fait rapatrier par l’armée 350 migrants à la frontière de Malpasse. Parmi ces derniers figureraient environ 80 enfants en bas âge, dont un bébé de 3 jours. Les réfugiés ont été transférés dans la nuit à Marin (périphérie nord d’Haïti) par l’Office National de la Migration (ONM).

A l’annonce de la nouvelle, des barricades enflammées ont été érigées samedi soir près du consulat dominicain à Pétion Ville (Haïti).

Comment ne pas voir de lien entre ces évènements d’une exceptionnelle gravité et l’arrêt, pris le 26 septembre dernier par la Cour Constitutionnelle de la République Dominicaine, interdisant aux descendants de travailleurs haïtiens nés après 1929 de réclamer la nationalité dominicaine ? N’a-t-on pas créé, de fait, une minorité de non-citoyens exposée à toutes formes de violences et d’humiliations ?

DD