Caraïbe : Survivances du créole à base française chez les non-francophones

On a tendance à croire qu’ hormis les Dominiquais et les St. Luciens,  les Antillais,  Guyanais et  Haïtiens sont les seuls à parler créole dans la Caraïbe.

Voici une vidéo de la 6e rencontre des locuteurs du créole (ou « patois », comme on l’appelle chez  certains de nos voisins) qui s’est tenue en avril 2013 à la Caribbean Yard Campus Session. Les participants se présentent et énoncent leurs pays d’origine en langue créole. Ces personnes, comme on peut le voir, pour la plupart d’âge mûr, sont rares à parler encore un créole à base lexicale française au Venezuela, au Panama et à Trinidad & Tobago. Elles sont anglophones ou hispanophones et ne se comprendraient probablement pas sans ces bribes de créole qui demeurent, héritage du passé colonial français et des migrations économiques des peuples de la Caraïbe.

Alôs ès kréyôl sé on bèl biten ki mérité pwotéjé ? Notez, au tout début de la vidéo, la présence de l’écrivain et dramaturge Trinidadien Rawle GIBBONS passionné de culture populaire et d’art traditionnel, qui depuis sa retraite de l’Université des West Indies se consacre au métier de libraire.