Seychelles : Le Festival Kreol 2013 rend honneur et respect au grand David Philoé

festival-kreol-2013

Par Sidi HIBBON dit « I BON » […]

Mr Alain St-Ange, Ministre du Tourisme et de la Culture de la République des Seychelles et son Comité d’Organisation du Festival Kreol, veulent faire du cru 2013 le coup d’envoi d’un grand programme de valorisation des légendes musicales de l’archipel. A cet effet, le ministre a tenu à associer le SEYMAS, (association des musiciens locaux) au processus de sélection des artistes lauréats.

Le gouvernement tient à rendre hommage aux grandes figures locales et entend le faire savoir au monde entier. Les chanteurs François Havelock et David Philoé sont les deux superstars sélectionnées par le Comité. « Nous tenons à leur décerner un prix qui soit un témoignage pérenne de notre respect et de notre reconnaissance », a affirmé Mr Saint-Ange.

Après avoir ravi durant des décennies les fans Seychellois, Mauriciens et Réunionnais. Francois Havelock, dit le « Rwa Séga », nous a hélas quittés en juillet dernier à l’âge de 57 ans. C’est donc à titre posthume qu’un prix lui sera décerné pour l’ensemble de sa carrière. Les mélomanes réunionnais se souviennent de sa tournée avec Patrick Victor en 1980 et de son tube « Bat sa triangle« , demeuré plus d’un mois au top du Hit-Parade de l’île.

Le génial David Philoé (dont le succès ne s’est jamais démenti malgré son retrait de la scène musicale pour raisons de santé), sera donc le seul géant de la musique locale à être récompensé de son vivant lors de la cérémonie officielle d’ouverture du festival.

Natif de Praslin, David Philoé fut révélé en 1975 à Mauritius (île Maurice) lors du Festival de la Chanson de L’Océan Indien. Brulant littéralement les planches dès ses premières apparitions, ce jeune surdoué d’à peine 20 ans devait marquer les esprits et les cœurs. Il deviendra vite une star : la plus douée de sa génération, sans doute celle qui aura le plus influencé la musique de cette époque. Les seychellois lui doivent nombre de morceaux devenus des classiques du répertoire créole de l’archipel, voire de l’Ocean Indien, comme le fameux « Si i pa Zoli » ou encore « Mersi Bondyé ». Les Réunionnais se souviennent d’ailleurs de son premier grand succès « Non merci s’il vous plaît » (joliment repris par Jacqueline Farreyrol). Interprète et parolier hors pair, David Philoé savait user de ses talents de conteur pour rehausser ses concerts d’authentiques moments de magie et de grâce.

Le Ministre de la Culture, qui n’a pas oublié que « Mèt » Philoé fut autrefois coordonnateur culturel délégué à la collecte des chansons traditionnelles des Seychelles, s’est rendu en personne au Cap, chez le chanteur, pour lui demander d’être le tout premier artiste de l’archipel à recevoir un trophée couronnant son inestimable contribution a l’industrie musicale et au patrimoine culturel immatériel du pays.

En accédant volontiers à cette requête à 64 ans bien sonnés, David Philoé ouvre la voie aux futurs lauréats locaux du « Prix de la Reconnaissance » des prochaines éditions du Festival Kreol Sésèl. L’artiste compte bien célébrer ses 45 ans de musique créole avec la sortie prochaine d’un album de spiritual qu’il enregistre à petits pas, quand sa santé le lui permet.

Quelques albums de David Philoe à découvrir :

La Colombe (1983)
Lalyans des Zil (1991)
Dernier Zizman (1994)
Sanson Spirityel (1998)