Guadeloupe : L’Etat soutient les TPE

Par Jean-Rémy CAUQUIL

Commissaire au développement productif du Ministère des Outre-Mer

La Région Guadeloupe a su porter ces dernières années, avec le soutien de l’Etat et de l’Europe, de grands projets d’infrastructure, d’aménagement, de logement social, et relève de nouveaux défis dans les domaines de l’environnement, de l’énergie ou du tourisme.

Derrière ces projets très visibles, un très grand nombre de PME, de TPE, d’artisans sont discrètement à l’œuvre, et produisent des services essentiels au bon fonctionnement de nos économies. Ce tissu d’entrepreneurs, 40 000 TPE environ, souvent sans employé, souffre particulièrement de la crise que nous traversons.

Pour ces raisons, l’Etat a notamment confié à la Banque Publique d’Investissement, via sa filiale Oséo, la création d’un dispositif de garantie d’emprunt, permettant de soutenir la trésorerie des PME et TPE, et a mis en place le Crédit Impôt Compétitivité Emploi, équivalent à une baisse des charges sociales pour les entreprises ayant des salariés.

En région, l’Etat entend encourager, aux côtés des collectivités et des organismes consulaires, les initiatives de fédération de ces entrepreneurs, comme celle de la FTPE 971, de façon à faciliter la recherche de solutions adaptées à leurs problématiques d’insuffisance de fonds propres, d’accès au crédit, de gestion de leurs dettes sociales et fiscales, de professionnalisation ou de formation.

Ainsi, sous l’impulsion de la Préfète de Région Guadeloupe, les services de l’Etat (DRFIP, Dieccte) s’engagent à dynamiser, avec l’appui du Commissaire au développement productif, le traitement des dossiers avec les organismes fiscaux et sociaux, à soutenir les démarches de prévention pour les entreprises en difficulté, à favoriser le partenariat avec le secteur bancaire public ou privé, les organismes consulaires.

Une nouvelle dynamique s’est créée autour de la FTPE 971 : pour preuve, le succès des deux dernières réunions à Basse-Terre et Saint-François, le fonctionnement efficace de la commission finances (70 dossiers de TPE traités en moins d’un an avec les banques partenaires, BRED, Société Générale, BDAF et Caisse d’Epargne qui vient de rejoindre le club).

DE NOMBREUX PROJETS SONT EN GESTATION POUR 2013

– Lancer le groupement employeur multisectoriel, destiné à mutualiser des prestations de gestion et de comptabilité au service des TPE, base d’une relation professionnelle de confiance avec la banque et les organismes sociaux,

– Appuyer le développement de la représentation des TPE sur la Zone Antilles-Guyane,

– Mener des opérations très ciblées, avec des groupements de TPE bien préparées, de recherche de marchés dans les pays de la Caraïbe.

Le succès sera au rendez-vous à une condition : il faut jouer collectif, fédérer les entrepreneurs, animer le réseau dans chaque bassin d’activité, pour que le plus grand nombre de TPE bénéficie du soutien public. La TPE est au cœur des enjeux d’emploi guadeloupéens et de la professionnalisation, de l’excellence, que nous ambitionnons tous en matière de services

M. Jean-Rémy CAUQUIL

Commissaire au développement productif du Ministère des Outre-Mer