Guadeloupe : Quel rapport avec Obama ?

Par Hector POULLET […]

Félix Morisseau-Leroy a écrit dans « Dyakout » ce texte en créole d’Haïti. Nous vous proposons cette traduction en français afin que vous le retranscriviez dans le créole de votre choix.

VOILA COMMENT ÇA C’EST PASSÉ

Voilà comment ça s’est passé

Jésus-Christ devait mourir

Envers et contre-tout

Il fallait qu’il meure

Pilate a eu beau dire : ce

Caïphe-là a tellement insisté,

On a condamné l’homme

Il n’avait pas mangé depuis deux jours

Il tombait de faiblesse

Dans cette montée du Mont Olivier

Avec deux branches d’arbre sur le dos

Il tombait, se relevait

Pilate le regardait, il avait de la peine

Les soldats romains le regardaient

Alors vient à passer un nègre

Simon le Cyrénéen

Un nègre fort

A la Paul Robeson

vint à passer

Il regarde la scène comme les nègres savent regarder

Pilate sentit ce qu’il y avait dans le cœur de ce nègre

Il fit un signe aux soldats

Ils tombèrent sur Simon

A bras raccourcis

Et puis lui dirent : Prends la croix et porte-la

Simon prend la croix d’une seule main

Il l’a prise des mains du blanc

Il court avec

Il chante

Il se met à danser

Il danse, il chante

Il court, il monte plus haut

Laissant tout le monde loin derrière

Il revient, il danse, il chante

Il fait tournoyer la croix au-dessus de sa tête

Il envoie la croix en l’air

La rattrape

La passe entre ses jambes

L’envoie en l’air

La croix reste en l’air à danser

La foule crie : Miracle !

La croix redescend

Simon la reprend

Il danse tout son saoul

Avant de la remettre à Jésus.

Depuis lors, dès qu’une croix

Est trop dure,

Dès qu’une charge est trop lourde à porter

On appelle le nègre pour la porter

Alors nous dansons, nous chantons

Nous battons le tam-tam,

Nous jouons de la vaccine : nous avons le dos large.

Nous prenons la croix, nous prenons les fusils, les canons,

Aidant le blanc à porter,

Nous prenons les crimes, nous prenons les péchés,

Nous aidons tout le monde à porter.